LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'Inde (5/5) : Carte blanche musicale à Jeet Thayil

59 min
À retrouver dans l'émission

Dernier temps de cette semaine indienne et comme chaque vendredi ce dernier temps est musical. Le poète romancier musicien Jeet Thayil a carte blanche pour nous faire entendre ce qu'il aime de la musicale indienne du moment.

Jeet Thayil
Jeet Thayil Crédits : Claire Mayot - Radio France

Dernier moment d’une semaine entièrement consacrée à L’Inde. Hier nous nous étonnions auprès des deux doctorantes invitées, du nombre relativement peu élevé de chercheurs français s’occupant de l’Inde, tous sujets confondus. Elle répondait dans un sourire convaincu, que oui, nous peinions, contrairement aux pays anglosaxons, à réaliser que le moment de l’explosion de l’Inde sur la scène internationale était bel et bien venue, et qu’il fallait résolument regarder par là-bas. Ce que nous avons fait, à notre mesure depuis lundi. Sociologie d’une jeunesse impatiente et morcelée, persistance du mythe de l’Inde qui rend fou, défis numériques pour le ce pays géant, et cinéma tout genre, tous azimuts.Chaque vendredi, nous proposons à quelqu’un de s’emparer de notre thème et d’en signer une variation musicale en six temps. Puisque la littérature peut installer des corps partout, sans danger ou presque, alors nous serons cet après-midi dans un salon enfumé de Bombay des années 70. Tout le monde sera vivant, la drogue en rupture de stock, et l’on pourra, c’est magique, écouter de la musique du 21 ème siècle, en votre compagnie Jeet Thayil.

Notre invité, Jeet Thayil est poète, librettiste pour l'Opéra, musicien. Il vit entre Dehli et New-York. Il est présent au festival des Ecrivains du Monde pour présenter la traduction de son roman Narcopolis parue aux éditions de l’Olivier. Traduction: Palome Goulemot

En fin d'émission, trouée dans les ondes. Soudain le singulier s’impose. Une personne nous parle d'un moment marquant. L'expérience d'une œuvre qui a ouvert de nouveaux horizons. C’est Marc Lainé qui parle aujourd'hui de la mise en scène de Patrice Chereau, en 1995 , du texte de Dans la solitude des champs de Coton de Bernard Marie Koltès. Sens du texte et regard sur acteur vers 16h45.

Programmation musicale :

  • Sridhar/Thayil, “The Drowning Song”

  • Suman Sridhar, “Khoya Khoya Chand”

  • Tritha, “Fish Market”

  • Driving Lolita, “Swing Me”

  • Gods Robots,"jamuna"

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......