LE DIRECT

ROBOTS (2/5) : Quelles lignes du droit font bouger les robots ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui, les robots nous posent question de droit. Nous recevons Alexandra Bensamoun , maître de conférences en droit à l'Université Paris-Sud et directrice du Centre d’Etudes et de Recherche en Droit de l’Immatériel (CERDI), pour évoquer les nouveaux problèmes juridiques que nous posent les robots.

Alexandra Bensamoun
Alexandra Bensamoun Crédits : Radio France

On dit souvent que le droit accuse un certain retard par rapport à la technologie. C’est probablement pour cela que les avocats, les universitaires et les services juridiques de certaines entreprises investissent ce domaine de réflexion, ouvert par l’exponentiel développement de la robotique et de ce que l’on appelle les intelligences artificielles. Dans la mesure où l’autonomie des robots va grandissante, la question d’un siège éventuel de leur volonté, ou de la maîtrise de leur action qui engagerait une responsabilité, se pose nécessairement. Qu’il s’agisse de robots compagnon, capable de surveiller des personnes âgées ou des enfants, ou qu’il s’agisse de robots guerriers, comme les drones, c’est bien la question de la responsabilité qui cristallise le plus ces chantiers de recherche. Par ailleurs la question du droit des robots, entendu dans le sens de leur protection est une autre dimension de la réflexion qui se complexifie encore si le robot en question est développé en Opensource.

Alexandra Bensamoun, est juriste à l’Université Paris-Sud - Paris-Saclay. Spécialiste en droit de la propriété intellectuelle et en droit des technologies, elle dirige une mention de master spécialisée Droit du numérique / Droit de la propriété intellectuelle et un centre de recherche, le CERDI (centre d’études et de recherche en droit de l’immatériel). Dans ce cadre, elle travaille notamment sur le droit des robots, et a organisé en mars dernier un colloque qui a réuni plus de 200 personnes à la Faculté Jean Monnet. Les actes de ce colloque vont sortir en décembre prochain aux éditions Mare et Martin sous le titre Les robots .

En fin d’émission nous demandons à quelqu’un de sonder ses souvenirs à la recherche de moments marqués par des émotions fortes, des points de départ de nouvelles vagues. Cette semaine nous tendons notre micro à l’auteur Mathieu Riboulet et aujourd’hui, il évoque sa première vision du film Femmes femmes de Paul Vecchiali en 1980. Le film était sorti six ans plus tôt et mettait en scène deux personnages d’actrices, interprétées par Hélène Surgère et Sonia Saviange.

Programmation musicale :

  • Hollydays, Le naufrage

  • Sia, Chandelier

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......