LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yvon Lambert, galeriste
Épisode 8 :

Aimé Maeght : "Je suis le seul à avoir des films sur Bonnard ou de Matisse faisant le portrait de ma femme"

30 min
À retrouver dans l'émission

Aimé Maeght le galeriste, collectionneur et visionnaire qui créa la Fondation Maeght, racontait en 1971 ses multiples projets à Saint-Paul de Vence pour accueillir les artistes dans un "musée laboratoire du son" et un "musée laboratoire de l'image".

La Fondation Marguerite et Aimé Maeght dite "La Fondation Maeght" à Saint-Paul de Vence, photographie de 1995. Elle a été ouverte le 26 juillet 1964.
La Fondation Marguerite et Aimé Maeght dite "La Fondation Maeght" à Saint-Paul de Vence, photographie de 1995. Elle a été ouverte le 26 juillet 1964. Crédits : Photo d'Alexis DUCLOS/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

Aimé Maeght fut graveur, lithographe, marchand d'art, galeriste, éditeur et producteur. Il est surtout connu pour être le créateur de la célèbre Fondation Maeght, à Saint-Paul de Vence, consacrée à l'art moderne et contemporain du XXᵉ siècle.

En 1971, dans l'émission Paradoxes, au micro d'Alain Bosquet il effectuait un état des lieux pessimiste du marché de l'art en France. Il déplorait notamment que la presse ne défendait pas assez les jeunes artistes peu connus.

Les journalistes n'informent que sur ce que les gens connaissent déjà. Ils cherchent à avoir la confirmation de leur savoir. Il y a très peu de critiques qui prennent des positions audacieuses comme entre les deux guerres. On en arrive à regretter, et c'est monstrueux, des Vauxcelles ou des Camille Mauclair ! Il n'y plus d'opposition, il y a une sorte d'unanimité et cette unanimité c'est le silence… La place donnée dans les journaux quotidiens à l'art est toute petite. Ou alors il faut qu'il y ait un scandale, un vol de tableau ou un suicide de peintre. Pour les expositions, en France il n'y a plus d'information. 

Il évoque l'exposition qu'il a organisé autour de l'histoire de _La Revue blanche_, qui n'a eu, hélas, aucun écho à la télévision, ce qui l'a poussé à produire ses propres documentaires sur des artistes. Il évoque à ce propos les trésors de sa collection personnelle de films :

Je suis le seul à avoir des films sur Bonnard. Bonnard n'a jamais été filmé que par moi. J'ai des films sur Matisse en train de faire le portrait de ma femme, entre autres. Sur Braque j'ai 800 mètres, sur Miro, j'ai sept films. 

Les peintres sont des révolutionnaires. Je voulais faire un film partant de Velasquez et allant jusqu'à Picasso. 

A propos de la Fondation Maeghtà Saint-Paul de Vence : 

La Fondation a essayé de créer ce qui manquait en France : un lieu de rencontre et de création. Durant sa résidence à la Fondation durant deux mois, l'artiste américain Ellsworth Kelly, peintre abstrait, membre du Minimal Art, s'est remis sur le motif. Comme il y a avait beaucoup de fleurs, beaucoup de jardins, il s'est remis à dessiner des fleurs. Ce retour à la nature a eu une grande influence sur son art, cela l'a humanisé. Dans un lieu comme Saint-Paul où les artistes sont isolés, il y a un climat propice à la création. 

Je rêve par exemple de créer un lieu où il y aurait le "musée laboratoire du son" et le "musée laboratoire de l'image". A ce moment-là la Fondation sera le lieu dont j'ai rêvé et qui sera un exemple, un phare.  Et nous pourrons faire revenir beaucoup d'artistes car en ce moment, il y a une tendance à ce que des artistes qui sont en Amérique reviennent en France, si on leur en donnait les possibilités. 

  • Par Alain Bosquet
  • Réalisation : Guy Delaunay
  • Paradoxes - Aimé Maeght (1ère diffusion : 23/02/1971)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......