LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture de l'essai "Impostures intellectuelles" " de Sokal et Bricmont

Alan Sokal : "L'abus de concepts scientifiques sans liens avec le contexte est la critique principale que nous faisons à certains intellectuels"

50 min
À retrouver dans l'émission

"Répliques", en 1997, recevait le physicien Alan Sokal qui venait de publier avec Jean Bricmont un essai intitulé "Impostures intellectuelles", il débattait avec Michel Deguy sur le thème "Les intellectuels français sont-ils des imposteurs ?"

Couverture de l'essai "Impostures intellectuelles" " de Sokal et Bricmont
Couverture de l'essai "Impostures intellectuelles" " de Sokal et Bricmont Crédits : Le Livre de poche

Le 1er avril 2016, deux philosophes français, Anouk Barberousse et Philippe Hunemann, révélaient qu'ils avaient réussi à faire publier sous un nom d'emprunt un article sans queue ni tête dans la très sérieuse revue Badiou Studies. Son auteur fictif déroulait sur 23 pages entièrement dénuées de sens des variations sur les thèmes du philosophe Badiou, membre du comité éditorial de la revue qui se fit dans son ensemble piéger. 

En 2015, les sociologues Arnaud Saint Martin et Manuel Quinon usaient du même procédé pour faire paraître dans la revue Sociétés une étude bidon sur les « Automobilités postmodernes » symbolisées par le service Autolib. Les auteurs de ces deux canulars avaient sans doute pris pour modèle celui du professeur de physique Alan Sokal, qui réussit une vingtaine d'années plus tôt à faire publier dans une revue américaine un article intitulé : Transgresser les frontières : vers une herméneutique transformative de la gravitation quantique. Mystification là encore visant notamment à dénoncer l'usage intempestif de la terminologie scientifique par les sciences humaines. 

Dans une tribune parue dans le Libération du 31 mai 2016, les auteurs de ces trois canulars prenaient la défense de leur modus operandi en ces termes : "La satire, c'est une sorte de pied-de-biche à utiliser pour fracturer des coffres-forts spéculatifs". Alan Sokal avait déjà quant à lui longuement explicité son geste dans un ouvrage intitulé Impostures intellectuelles, co-écrit avec Jean Bricmont et publié en 1997. A l'occasion de sa parution, il était l'invité d'Alain Finkielkraut dans "Répliques", face au philosophe et poète Michel Deguy. Intitulée "Les intellectuels français sont-ils des imposteurs ?", cette émission fut diffusée pour la première fois sur France Culture le 11 octobre 1997. 

Dans cette discussion, Alan Sokal, présentait ses griefs à l'égard de certains intellectuels français :

L'abus de concepts et de termes scientifiques, le fait de jeter des mots savants à la tête du lecteur dans un contexte où ces mots n'ont aucune importance, cela c'est la démarche des intellectuels principalement français que nous critiquons dans le livre : Lacan, Kristeva, Latour, Baudrillard, Deleuze, Guattari...

  • Production : Alain Finkielkraut
  • Réalisation : Didier Lagarde
  • Répliques - Les intellectuels français sont-ils des imposteurs ? 
  • 1ère diffusion : 11/10/1997
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
Chroniques
2H18
15 min
Les Nuits de France Culture
Radio pastiche revisite le Poisson d’avril avec "Les flagorneurs de midi"
Intervenants
  • Physicien et épistémologue américain, auteur de l'essai "Impostures intellectuelles" avec Jean Bricmont en 1997
  • Philosophe, poète et essayiste français.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......