LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gravure représentant les affrontements entre Communards et Versaillais place Vendôme à Paris, mai 1871

Analyse spectrale de l'Occident - La Commune de Paris (1ère diffusion : 12/06/1965)

2h14
À retrouver dans l'émission

Dans les années 60, la Commune de Paris était encore "un objet chaud" qui divisait profondément les historiens. Comme en atteste ce débat diffusé pour la première fois sur les ondes de France Culture en juin 1965 et qui réunissait sept historiens, journalistes ou philosophes spécialistes du XIXe s.

Gravure représentant les affrontements entre Communards et Versaillais place Vendôme à Paris, mai 1871
Gravure représentant les affrontements entre Communards et Versaillais place Vendôme à Paris, mai 1871 Crédits : DEA / BIBLIOTECA AMBROSIANA - Getty

La Commune, objet chaud, a longtemps divisé les historiens. Elle a eu sa légende noire, sitôt après l’événement : celle de la révolte sauvage des barbares et bandits. Elle a eu sa légende rouge : toutes les révolutions, les insurrections socialistes du XXe siècle se sont voulues filles de l’insurrection parisienne de 1871; et c’était à tout prendre, politiquement, leur droit. Historiquement, cette légende a pu se révéler redoutablement déformante. L’historiographie socialiste s’assignait pour tâche de démontrer "scientifiquement" que l’onde révolutionnaire qui parcourt le premier xxe siècle trouvait sa source vive dans une Commune dont elle se déclarait légitime héritière. On quêtait, par une analyse anachroniquement rétrospective, les preuves de cette filiation, oubliant le beau précepte que Lissagaray, communard, historien « immédiat » de l’événement avait placé en 1876 en exergue à son Histoire de la Commune. « Celui qui fait au peuple de fausses légendes révolutionnaires, celui qui l’amuse d’histoires chantantes est aussi criminel que le géographe qui dresserait des cartes menteuses pour les navigateurs. »
Jacques Rougerie, La Commune, 1871, PUF, 1988

Pierre Sipriot s'entretient avec Henri Guillemin, critique littéraire, historien, conférencier, polémiste, homme de radio et de télévision, Emmanuel Berl, journaliste, historien, essayiste, Adrien Dansette, historien, juriste, Pierre Descaves, écrivain, chroniqueur, homme de radio, Jacques Rougerie (historien spécialiste de la Commune de Paris, Philippe Vigier, historien contemporanéiste spécialiste de la Deuxième République, Henri Lefebvre, philosophe, et Georges Lefranc, historien spécialiste du socialisme et du syndicalisme.

  • Lectures Jean-Paul Moulinot, Robert Party et François Périer

Analyse spectrale de l'Occident, une émission présentée par Pierre Sipriot (1ère diffusion : 12/06/1965).

Chroniques
2H16
1h19
Les Nuits de France Culture
La joie de vivre - Damia (1ère diffusion : 08/07/1956)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......