LE DIRECT
Autoportrait en cinéaste, Chantal Akerman - 2004

Chantal Akerman : "Il n'y a rien à dire disait ma mère et c'est sur ce rien que je travaille"

1h15
À retrouver dans l'émission

2007 |Une œuvre, une vie, en soixante-quinze minutes, Chantal Akerman par elle-même à la radio. C'était à l'occasion d'un "Atelier de Création Radiophonique" : "Auto Radio Portrait" par et avec Chantal Akerman, 1ère diffusion : 25/03/2007.

Autoportrait en cinéaste, Chantal Akerman - 2004
Autoportrait en cinéaste, Chantal Akerman - 2004 Crédits : Centre Pompidou – Cahiers du cinéma

En 2007, Chantal Akerman faisait de la radio, avec un Atelier de création radiophonique pour lequel elle signait un Auto Radio portrait. La voix de Chantal Akerman… des mots, des textes… pour dire son travail, ses films, sa vie… Notes, journal intime, introspection dans laquelle tout se relie, tout est vécu ensemble, tout est dit dans le même mouvement… Chantal Akerman écrivain, sans aucun doute, mais qui a choisi le cinéma… L'adolescence… la ritournelle de Saute ma ville, son premier film, qui revient sans cesse… New York, Bruxelles, Paris… La voix de Delphine Seyrig, la voix de Jeanne Dielman… Un violoncelle… la voix de sa mère et, toujours là, cette histoire qui ne passe pas… Une œuvre, une vie, en soixante-quinze minutes, Chantal Akerman par elle-même à la radio.

Lundi : Les questions je les entends j'y ai souvent déjà répondu. Parfois bien, parfois mal mais toujours en ressassant. Je suis une ressasseuse, je le sais bien et parfois à force de ressasser je m'ennuie moi-même. Ma vie est longue, un long ressassement. Oui il faut ressasser parce que c'est de ce ressassement qu'est sans doute né tout ça. [...] Je me demande si un jour il y aura encore quelque chose à ressasser.

Mardi : On me dit ce serait bien pour le lecteur, le spectateur, qu'il comprenne à demi-mot et à mi-voix pourquoi tu commences par une tragi-comédie, où tu joues toi-même, puis pourquoi tu t'en détournes apparemment pour aller vers des expérimentaux et muets, pourquoi ceux-là à peine achevés de l'autre côté de l'océan tu reviens par ici... et à la narration ? Pourquoi tu ne joues plus ? Tu fais une comédie musicale ? Pourquoi tu fais des documentaires et tu adaptes Proust ? Pourquoi ... [...]

Il n'y a rien à ressasser disait mon père. Il n'y a rien à dire disait ma mère et c'est sur ce rien que je travaille.

  • Par Chantal Akerman - Avec Chantal Akerman
  • Réalisation : Lionel Quantin
  • Atelier de Création Radiophonique - Auto Radio Portrait
  • 1ère diffusion : 25/03/2007

Chroniques

1H52
49 min

Les Nuits de France Culture

Chantal Akerman : "Je ne vois pas pourquoi mon cinéma devrait détruire l'autre cinéma, dit mythologique, qui a existé avant"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......