LE DIRECT
Cheikha Rimitti - "N'ta Goudami"

Cheikha Rimitti : "Je chante tout ce qui m'inspire, les mots me piquent comme des abeilles"

49 min
À retrouver dans l'émission

2000 |En 2000, Marie-Hélène Bernard consacrait un "Atelier de création radiophonique" à Cheikha Rimitti, la musicienne algérienne considérée comme la mère spirituelle du raï et comme la mère du raï moderne : "Cheikha Rimitti, l'étoile bédouine" (1ère diffusion : 14/05/2000).

Cheikha Rimitti - "N'ta Goudami"
Cheikha Rimitti - "N'ta Goudami" Crédits : 2005 Label Because Music

"C’est moi qui ai enfanté le raï, j’en suis la doyenne. Cette musique est implantée dans mon corps, dans ma tête", disait Cheikha Rimitti.

La reine incontestée du Raï est morte à Paris le lundi 15 mai 2006, victime à 83 ans d'une crise cardiaque. Le samedi précédent, elle était encore en concert sur la scène du Zénith, entourée des "chebs" de la vogue du Raï mondialisé des années 80 ; ceux-là même qui, l'ayant beaucoup admirée, l'auront souvent copiée et parfois pillée sans vergogne. Leur succès contribuera cependant à relancer la carrière de Rimitti et à la faire connaître bien au-delà de l'Algérie et de son Oranie natales. 

Ne sachant ni lire ni écrire, elle est l'auteur d'un nombre incalculable de chansons dont bon nombre sont de véritables tubes.

Je chante tout ce qui m'inspire. Les mots me piquent comme des abeilles.

Elle chantait l'amour, dans ce qu'il a de plus charnel, de plus sexuel… elle chantait la passion, l'ivresse… la vie dans ce qu'elle a de plus dur et de plus fort. De sa voix rauque, elle chantait les mots qui savaient toucher le cœur et l'âme du peuple algérien, mais sonnaient mal aux oreilles de certains. Elle préféra quitter l'Algérie pour la France au début des années 70. 

À la question, "Pour chanter vrai, faut-il connaître la misère ?",  elle répondait :

Oui. Il faut l’avoir vécue pour l’exprimer. La souffrance, ça se ressent ! Ça ne peut pas s’inventer ! La misère est une bonne école. C’est elle qui m’a inspirée, qui m’a donné la force de devenir musicienne.

En 2000, Marie-Hélène Bernard consacrait un "Atelier de création radiophonique" à Cheikha Rimitti.

  • Production : Marie-Hélène Bernard 
  • Réalisation : Thomas Dutter
  • Atelier de Création Radiophonique - Cheikha Rimitti, l'étoile bédouine, avec Cheikha Rimitti
  • 1ère diffusion : 14/05/2000
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France

Chroniques

5H53
6 min

Les Nuits de France Culture

Nuits - Musiques et Voix du Monde Arabe 2/2 - Dernier entretien avec Kamilya Jubran
Intervenants
  • Chanteuse populaire algérienne de raï, musicienne et auteur (1923-2006)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......