LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carte postale d'Allouville-Bellefosse, place de l'Eglise

Chefs-d'oeuvre en péril : "L'affaire d'Allouville-Bellefosse"

25 min
À retrouver dans l'émission

"Edition spéciale - Chefs-d'oeuvre en péril" : en 1962 Pierre de Lagarde menait l'enquête. Après être revenu sur l'affaire d'Allouville-Bellefosse, il posait la question "Faut-il retirer aux communes la garde des œuvres d'art ?" 1ères diffusions les 18 et 25 avril 1962 sur France II Régionale.

Carte postale d'Allouville-Bellefosse, place de l'Eglise
Carte postale d'Allouville-Bellefosse, place de l'Eglise Crédits : carte postale

En avril 1962, deux enquêtes de "Chefs-d'oeuvre en péril" étaient diffusées sur France II Régionale. La première parlait du problème de la lutte contre les ventes d'objets d'art en donnant l'exemple de l'affaire d'Allouville-Bellefosse, où non seulement le curé, mais encore le maire et tout le conseil municipal, s'étaient trouvés d'accord pour se dessaisir pour une bouchée de pain de chefs-d'oeuvre de plusieurs millions... Un antiquaire était sur le point de faire une bonne affaire, parmi les œuvres se trouvait une grande sculpture d'une vierge du 14ème siècle. Pour leur défense, le maire et le curé expliquaient que les statues en question n'étaient pas classées.

La seconde enquête approfondissait le problème en posant la question : "Faut-il retirer aux communes la garde des œuvres d'art ?"

  • Par Pierre de Lagarde - Avec Jacques Dupont
  • Edition spéciale - Chefs-d'oeuvre en péril : 1- Lutter contre les ventes d'objets d'art, 2- Faut-il retirer aux communes la garde des oeuvres d'art ?
  • 1ères diffusions : 18 et 25/04/1962 France II Régionale
  • Indexation : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
1H51
1h
Les Nuits de France Culture
Quand Viollet-le-Duc restaurait le Château de Pierrefonds et Notre Dame de Paris
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......