LE DIRECT
Le voyage dans la lune, 1902, de Georges Méliès

Henri Langlois : "La collection de la Cinémathèque s'est bâtie sur le don du premier appareil de Georges Méliès"

1h24
À retrouver dans l'émission

1980 |Premier épisode sur cinq de "Cinémathèque en liberté", diffusé pour la 1ère fois le 09/06/1980 dans "Les Nuits magnétiques". Avec Georges Franju, Yvonne Dornès, Jean Rouch, Françoise Jaubert et Gérard Legrand et avec les voix d'Henri Langlois et Jean Epstein.

Le voyage dans la lune, 1902, de Georges Méliès
Le voyage dans la lune, 1902, de Georges Méliès Crédits : coll. Christophel - AFP

Tout commence dans les années 30 dans l'esprit d'un homme fougueux et génial, dont la légende veut qu'il ait entreposé les premières bobines de sa collection dans sa baignoire. La Cinémathèque Française est officiellement née le 2 septembre 1936. Les membres fondateurs en étaient Henri Langlois,Paul-Auguste Harlé, Georges Franju et Jean Mitry.
En 1980 alors que le musée du cinéma venait de rouvrir au Palais de Chaillot, après une période de travaux, Chantal de Béchade consacrait une série d'émissions à l'histoire de cette institution. Dans le premier volet, qui en raconte la naissance, on apprend pourquoi Langlois se refusait à faire l'inventaire de sa collection, comment, avec le concours de Lotte Eisner, il parvint à la préserver des menaces nazis pendant la seconde guerre mondiale ou encore pourquoi il redoutait plus que tout la nationalisation. Car la Cinémathèque c'est avant une idée et une vision, celle de Langlois, auquel tous les témoins de ce documentaire rendent hommage. 

En 1961, Henri Langlois avait donné un entretien dont de larges extraits sont diffusés dans ce premier volet. Il racontait des anecdotes, comment il s'était affublé du titre de secrétaire général de la Cinémathèque, il évoquait la bande d'Emile Reynaud, premier dessin animé jamais projeté. Il rappelait que la cinémathèque avait la totalité des appareils d'Edison, très rares. Il expliquait que le premier appareil de la cinémathèque avait appartenu à Georges Méliès.  A l'origine de sa collection, il y avait eu un don de Madame Méliès :

C'est un don, c'est un appareil qui nous a été offert par Madame Georges Méliès, après la mort de Méliès. C'était le premier appareil de Georges Méliès et c'est sur cet appareil que s'est bâtie notre collection d'appareils. Nous avons pas mal de films de Méliès, et en tout nous avons 50 000 films.

Georges Franju, co-fondateur de la Cinémathèque, raconte sa rencontre avec Henri Langlois en 1936, il explique la naissance de la Cinémathèque notamment grâce à l'aide d'Yvonne Dornès, de Germaine Dulac et Suzanne Borel : 

C'est une création la Cinémathèque : il y avait trois fondateurs, mais il y avait surtout un créateur, c'est Langlois, c'est évident que sans Langlois il n'y aurait pas eu de Cinémathèque. Moi je n'aurais jamais fondé une cinémathèque, j'étais pas fait pour ça, j'étais fait pour faire des films...

Premier épisode de "Cinémathèque en liberté", diffusé pour la 1ère fois le 09/06/1980 dans "Les Nuits magnétiques".

Avec Georges Franju, Yvonne Dornès, Jean Rouch, Françoise Jaubert et Gérard Legrand - Avec les voix d'Henri Langlois et Jean Epstein

Ecouter le 2ème volet de la série "Cinémathèque en liberté", le 3ème le 4ème, le 5ème.

  • Production : Chantal de Béchad
  • Réalisation : Bruno Sourcis
  • Cinémathèque en liberté 1/5 : De la baignoire d'Henri Langlois à la Cinémathèque française  - 1ère diffusion : 09/06/1980
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive INA-Radio France

Chroniques

1H26
20 min

Les Nuits de France Culture

Documents - L'Afrique terre inconnue : La nuit les enfants chantent (1ère diffusion : 17/12/1956 Paris Inter)
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......