LE DIRECT
Coluche en 1983

Coluche : "J'aime le music-hall, parce que c'est authentique"

45 min
À retrouver dans l'émission

Michel Colucci a trouvé la mort il y a 30 ans. Coluche, lui, reste toujours présent dans nos mémoires. Bien plus qu'un humoriste, qui 30 ans après sa disparition est toujours le préféré des français, l'homme par sa personnalité et son engagement a laissé en France une empreinte indélébile.

Coluche en 1983
Coluche en 1983 Crédits : Jean-Jacques Bernier - Getty

En 1974, Yvonne Taquet, pour son émission "De café en théâtre", recevait Coluche. A cette époque, avec une bande de jeunes comédiens dont beaucoup deviendront célèbres, tels que Patrick Dewaere, Miou-Miou, Martin Lamotte… il se produisait régulièrement au Café de la gare. Au cours de l'émission, il évoque longuement sa conception du métier de comédien.

"J'aime bien le spectacle et il y a qu'au music-hall qu'on fait encore du spectacle parcequ'au théâtre, on en fait très très peu. On emmerde plus souvent qu'on amuse. Et certains auteurs nous on jamais fait autant rire qu'ils nous ont fait chier, si je puis dire... J'aime bien le music-hall, parce que c'est vrai. Y'a un mec qui arrive, il fait la deuxième partie tout seul. Bon, le public est venu pour le voir, il ne doit pas décevoir. Il a un combat à livrer tout seul. Et c'est vrai, il est là. Romain bouteille, quand un comédien rate une réplique sur scène, il dit : "Ben, t'as de la chance de pas être funambule, parce que tu serais mort." Voilà, c'est ça : si un funambule rate un pas, il tombe par terre. Si un comédien rate une réplique dans la pièce, la pièce s'en sort. Ça prouve que la pièce est imparfaite."

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......