LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Defert, Paris, 1988

Daniel Defert : "J'avais milité avec Foucault, donc AIDES était comme un travail de deuil à travers un travail militant"

1h19
À retrouver dans l'émission

En 2000, dans "Continent Sciences", Éric Favereau recevait Daniel Defert, agrégé de philosophie et sociologue. Daniel Defert, fut, pendant vingt ans le compagnon de Michel Foucault et, après la disparition de celui-ci, le fondateur de l'association AIDES.

Daniel Defert, Paris, 1988
Daniel Defert, Paris, 1988 Crédits : Jane Evelyn Atwood

Né en 1937, agrégé de philosophie, sociologue, Daniel Defert, qui fut pendant vingt ans le compagnon de Michel Foucault, c'est plus de soixante années d'engagement politique.

En 2014, à l'occasion des trente ans de l'association AIDES, qu'il a fondée et longtemps présidée, sortait Une vie politique, un livre d'entretiens avec Philippe Artières et Éric Favereau, qui s'ouvrait sur cette première réponse de Daniel Defert :

"Bien que sociologue, je verrai ma vie d'abord liée à des évènements plutôt qu'articulée à des déterminants sociaux au sens strict. Ces évènements ? La guerre d'Algérie, ma rencontre avec Foucault ainsi que l'ascèse et l'aventure intellectuelle que j'ai, sinon partagées, du moins vécues auprès de lui, 68 et les années qui suivirent avec les prisons, la mort de Foucault et la confrontation avec le Sida. Des ces épisodes, je me sens plus témoin qu'acteur."

En 2000, dans "Continent Sciences", le même Eric Favereau recevait Daniel Defert.

Il revenait avec lui sur l'histoire de la naissance de AIDES, sur l'évolution de la lutte contre le sida et le bilan qui pouvait être fait au début du 21ème siècle sur tous les fronts du combat contre cette maladie :

La manière dont le monde médical a géré la fin de la vie de Michel (Foucault) a été extrêmement problématique et pénible : un corps médical qui ne savait pas comment faire devant une maladie qu'il ne savait pas manier. Leur problème majeur était la peur du scandale [...] Je pars d'une situation extrêmement scandaleuse, une absence de capacité de réponse de la part du corps médical. Le fait que l'on ait maintenu le malade dans l'ignorance de l'imminence de sa mort, je ne dis pas qu'il n'en était pas conscient. Il en avait compris assez pour ne pas poser de questions. Je trouvais scandaleux que quelqu’un de jeune ne puisse pas maîtriser sa vie et l'imminence de sa mort. [...] Ma réaction c'était de ne pas laisser se perpétrer une telle maladresse médicale, une telle carence de réaction. Et puis j'avais milité avec Michel Foucault, nous avions milité ensemble, et c'était un peu mon travail de deuil de continuer un travail militant.

  • Production : Eric Favereau
  • Réalisation : François Caunac
  • Continent sciences - Daniel Defert
  • 1ère diffusion : 11/05/2000
  • Indexation web : S. England, Documentation Sonore de Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......