LE DIRECT
GEORGES FEYDEAU

Georges Feydeau : "Avec de la paresse et de l’entêtement, on est toujours sûr d’arriver à quelque chose"

2h05
À retrouver dans l'émission

1968 |"Georges Feydeau possédait le pouvoir de faire rire infailliblement, mathématiquement" écrivait Guitry. De ces constructions impeccables écrites il y a plus d'un siècle pour le boulevard et que l'on prenait pour des créations désuètes de la Belle Epoque, on découvre aujourd'hui l'étonnante modernité

GEORGES FEYDEAU
GEORGES FEYDEAU Crédits : COLLECTION CHRISTOPHEL / COLLECTION CHRISTOPHEL - AFP

En 1968, dans l'émission "Dans leur intimité", le comédien Alain Feydeau, qui n’avait pas connu son grand-père Georges Feydeau, déroulait le fil de la vie de l'auteur dramatique à travers des anecdotes transmises par sa famille et ses amis. 

Il laissait ceux qui l’ont connu esquisser le portrait du dramaturge. Ainsi, Lysiane Bernhardt qui a beaucoup fréquenté la famille Feydeau lorsqu'elle était enfant, racontait que sa grand-mère, la comédienne Sarah Bernhardt, peu convaincue des talents d’acteur de Georges, lui aurait conseillé de renoncer aux planches pour l’écriture en ces mots : "Tu as le pouvoir de faire rire le monde et tu veux être tragédien et le faire pleurer. Mais écris Georges ! Ecris ! Écris ! Écris !". Ce qu’il fit. 

Ses pièces obtinrent un rapide succès, et pour cause ! Il était persuadé qu’"avec de la paresse et de l’entêtement, on est toujours sûr d’arriver à quelque chose". Livrant les secrets de son art dans ses écrits,   il confiait : 

Quand je fais une pièce, je cherche, parmi mes personnages, quels sont ceux qui ne doivent pas se rencontrer et ce sont ceux-là que je mets le plus tôt possible en présence.

Amis et connaissances évoquaient au micro impressions et souvenirs laissés par l’auteur. Le boxeur Georges Carpentier parlait d’un "homme qui n’avait pas besoin de parler beaucoup pour être drôle" tandis que l’actrice Madame Simone disait de lui "Il était beau, il était triste… Ces pensées n’étaient pas des pensées gaies". Henri Jeanson et Marcel Achard s’émerveillaient eux de la précision comique de ses pièces, indémodables, dont on écoutera ici de nombreux extraits. A Marcel Achard, dans sa chambre de l’hôtel Terminus où il avait élu domicile, Georges Feydeau, mi-grave, mi- drôle, confessait : 

La jeune génération est très inférieure à la nôtre évidemment… Tout de même si je pouvais en faire partie ! 

  • Production : Nicole Strauss 
  • Réalisation : Guy Delaunay
  • Dans leur intimité - Georges Feydeau - 1ère diffusion : 31/12/1968
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archives Ina-Radio France
  • En 1968, Par Nicole Strauss l'émission "Dans leur intimité" proposait de renter dans celle de Georges Feydeau, avec des témoignages de son petit-fils Alain Feydeau, et des personnalités suivantes : Georges Carpentier, Marcel Achard, Henri Jeanson, Serge Veber (1ère diffusion : 31/12/1968).

Chroniques

3H26
1h

Les Nuits de France Culture

"Pour des dollars" fiction d'après Joseph Conrad
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......