LE DIRECT
Danse des masques, pays Dogons , Afrique, 2009.

Marcel Griaule : "Ogotemmêli, chasseur dogon du Mali m'a ouvert l'Afrique et sa connaissance profonde"

24 min
À retrouver dans l'émission

1952 |Marcel Griaule était invité par Jean Amrouche pour trois volets de l’émission "Des idées et des hommes" en janvier 1952. Il racontait, dans le second, l’histoire de sa rencontre avec le vieux sage Ogotêmmeli qui l'initia à la connaissance profonde de son peuple, les Dogons du Mali.

Danse des masques, pays Dogons , Afrique, 2009.
Danse des masques, pays Dogons , Afrique, 2009. Crédits : Oberson, via wikimédia

La première rencontre de Marcel Griaule avec le pays dogon eut lieu en 1931, lorsque la mission Dakar-Djibouti qu’il dirigeait rejoignit les falaises de Bandiagara. Ce fut, pour le jeune ethnologue, le point de départ d’une longue série de travaux et de voyages centrés sur la culture dogon, auquel son nom reste indéfectiblement associé. 

Quinze ans après, de retour en pays dogon, Griaule fit la connaissance d’Ogotêmmeli, un vieux sage aveugle appelé à devenir un personnage central de son œuvre. Au cours de trente-trois journées d’entretiens, le vieil homme l’initia à la mythologie et à la cosmogonie dogon, dont Marcel Griaule rendra compte dans son livre Dieu d’eau, paru en 1948. Quatre ans plus tard, il était l’invité de Jean Amrouche pour trois volets de l’émission « Des idées et des hommes » et racontait, dans le second, l’histoire de sa rencontre avec le vieux sage. Une émission diffusée pour la première fois sur la chaîne nationale le 12 janvier 1952. 

En début d'entretien Marcel Griaule revient sur sa première rencontre avec Ogotemmêli, le chasseur dogon qui l'a initié à la connaissance profonde et à la philosophie de son peuple : 

Cet homme m'a ouvert pour ainsi dire l'Afrique, il m'a fait voir un Noir tout à fait différent de celui auquel je pensais. [...] Il m'a fait entrer dans un monde tout à fait différent qui était le monde de la connaissance profonde, c'est le nom qu'il donne à cette connaissance. Je me suis aperçu que cet homme attendait que je sois en état de comprendre pour me parler. Il m'a dit : si j'avais parlé plus tôt vous n'auriez rien compris. [...] Il avait attendu quinze ans que je sois renseigné sur la plupart des rites et des habitudes de sa population, de manière à ne pas perdre de temps avec moi pour me faire connaître l'ensemble de cette science. 

  • Production : Jean Amrouche 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Des idées et des hommes - Entretien avec Marcel Griaule 2/3 - 1ère diffusion : 12/01/1952 Chaîne Nationale
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

3H37
32 min

Les Nuits de France Culture

Emmanuel Guibert et les témoins de la seconde guerre mondiale : "On ne doit pas se sentir détaché de l’obligation de recueillir ce que ces gens ont encore à nous dire"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......