LE DIRECT
Planche de Martha et Alan

Emmanuel Guibert : "Je vis de l’archive, je bouffe de l’archive, j'ai une relation goulue avec l’archive"

42 min
À retrouver dans l'émission

2018 |Pour Emmanuel Guibert, cette Nuit est un cadeau. Passionné de radio, le dessinateur et scénariste parle des voix qui l’ont marqué, elles ont parfois la fulgurance d’une rencontre, la densité d’une découverte, ou la douceur d’une retrouvaille amicale. Laissons nous mener (entretien 1/3).

Planche de Martha et Alan
Planche de Martha et Alan Crédits : Emmanuel Guibert / L’Association

Depuis plus de vingt ans, Emmanuel Guibert écrit et dessine "sur l’enfance, pour l’enfance ou comme un enfant". La guerre d’Alan (l’Association), Le photographe (Dupuis), les aventures d’Ariol (Bayard) ou encore Sardine de l’espace (Dargaud) comptent parmi quelques-unes de ses histoires célèbres et célébrées.

Fervent radiophile, Emmanuel Guibert confie : 

C’est la radio qui m’a apporté, depuis une trentaine d’années, le plus grand nombre de félicités, de découvertes, d’apprentissages, bref qui a exercé sur moi un magistère considérable.

Se voir confier cette Nuit le réjouit : 

C’est un peu Noël pour moi aujourd’hui… Il ne pouvait pas m’arriver quelque chose de plus beau dans l’ordre des médias que de faire cela parce que je vis de l’archive, je bouffe de l’archive… J’ai une relation goulue avec l’archive.

C’est donc tout naturellement à travers son expérience d’auditeur passionné qu’Emmanuel Guibert va nous conduire lors de cette nuit à la découverte d’une archive de Fred Deux qui l’a beaucoup marqué à l’époque de sa diffusion, une véritable rencontre : 

Je dessinais et j’ai dû m’arrêter parce que quelqu’un était bel et bien là, dans la pièce avec moi… On ne sort pas indemne de cette écoute. 

Avec Alan Cope , l’homme qui est le personnage central de la trilogie La guerre d’Alan, Emmanuel Guibert confesse : 

Là aussi, peut-être que France Culture a son importance. Si je n’avais pas été autant un auditeur de conversations enregistrées, je n’aurais peut-être pas eu ce réflexe de proposer à quelqu’un de l’enregistrer. Je pense qu’il y avait une procédure que la radio m’avait enseignée. 

Ces bandes audios dans lesquelles son ami Alan se raconte sont encore aujourd’hui pour lui source d’inspiration et de projets. 

L’archive sonore, c’est aussi pour Emmanuel Guibert le moyen de retrouver le travail du réalisateur Yann Paranthoën, réalisateur sur France Culture dont il dit : 

Je ne connais pas d’œuvre aussi concertée, aussi usinée, aussi intelligente dans l’approche des sujets qu’il se proposait à lui-même [...]. Il a une volonté de faire entendre des gens. 

L’occasion aussi de réécouter la voix d’un ami cher et disparu, le photojournaliste Didier Lefèvre qui livra son récit et ses photos à Emmanuel Guibert, matière dont il fit le terreau des trois albums connus sous le titre Le photographe.

Production : Mathilde Wagman

  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France

Chroniques

0H41
1h30

Les Nuits de France Culture

Fred Deux : la vie, les yeux ouverts
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......