LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gaston Bachelard,  photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961. (1884-1962)

Gaston Bachelard : "Une armoire, il faut qu’elle soit vieille... Il n’y a pas de mystère sans cachotterie, d’où le tiroir"

19 min
À retrouver dans l'émission

Gaston Bachelard, interrogé par Paule Chavasse, c'était en 1959 sur les ondes de la Radio Diffusion Française. Le philosophe y évoquait son essai "La poétique de l'espace" (1ère diffusion : 13/02/1963).

Gaston Bachelard,  photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961. (1884-1962)
Gaston Bachelard, photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961. (1884-1962) Crédits : Afp - AFP

De La poétique de l'espace, livre de philosophie un peu fantaisiste, qui n'entendait rien démontrer, comme il le présentait dans l'émission que nous allons entendre, Gaston Bachelard disait : 

"Nous voulons examiner des images bien simples, les images de l’espace heureux. L’espace saisi par l’imagination ne peut rester l’espace indifférent livré à la mesure et à la réflexion du géomètre. Il est vécu. Et il est vécu, non pas dans sa positivité, mais avec toutes les partialités de l’imagination. Sans cesse l’imagination imagine et s’enrichit de nouvelles images. C’est cette richesse d’être imaginé que nous voudrions explorer."

Dans cet essai, il ne parle ni de l’espace scientifique, ni de l’espace des philosophes, en effet :

Je ne vis pas dans l’infini car dans l’infini on n’est pas chez soi. 

Il soulignait :

L’espace a des qualités de refuge, des qualités de protection où l’homme va non pas tant penser que rêver.

Plus loin : 

La chambre était quasiment un corps, presque un corps maternel qui nous reçoit la nuit. Une armoire, il faut qu’elle soit vieille... Il n’y a pas de mystère sans cachotterie, d’où le tiroir.

Enfin il rappelait que les lectures qui avaient nourri sa pensée pour rédiger La poétique de l'espace étaient contemporaines :

Pas d’antiquaillerie ! Non ! [...] il n’y a dans ce livre nulles traces d’une pensée scientifique… Il s’agit d’une enquête de sensibilité.

  • Par Paule Chavasse - Avec Gaston Bachelard
  • Date d'enregistrement : samedi 21/02/1959 - 1ère diffusion : 13/02/1963
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina Radio France

Si vous souhaitez prolonger l'écoute, nous vous proposons « Causeries » de Gaston Bachelard (1952 et 1954) paru dans la collection Les Grandes Heures Radio France/Ina, et disponible en téléchargement.

Chroniques
6H48
9 min
Les Nuits de France Culture
François Bayle : "J’ai vu des machines qui étaient des éléphants, devenir aussi agiles que des mouches"

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......