LE DIRECT
Raoul Dufy, du motif à la couleur, 2003, éditeur Somogy

Geneviève Testanière : "Raoul Dufy est un anti-Matisse au dessin d'un humour fou"

25 min
À retrouver dans l'émission

1978 |Dans "Peinture en France - Un musée un chef-d'oeuvre" de François Leiritz, Geneviève Testanière, alors conservatrice du musée des Beaux-Arts du Havre, plus tard rebaptisé MuMa, Musée d’Art Moderne André Malraux, analysait l'oeuvre de Raoul Dufy.

Raoul Dufy, du motif à la couleur, 2003, éditeur Somogy
Raoul Dufy, du motif à la couleur, 2003, éditeur Somogy Crédits : MuMa Le Havre

Raoul Dufy était né au Havre en 1877, et c'est au Havre qu'il fit ses premiers pas, à l'École municipale des Beaux-arts, avant de partir pour Paris et l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts, grâce à une bourse attribuée par sa ville natale. Un investissement que la ville du Havre n'aura pas eu à regretter, rendu mille fois par Dufy dans les représentations qu'il donna de son port, de ses bateaux, de ses rues pavoisées ou de la plage de Sainte-Adresse.

En 1963, sa veuve légua à la ville trente peintures, trente dessins, cinq aquarelles, trois céramiques et une tapisserie, que l'on peut voir au Musée d’Art Moderne André Malraux du Havre, le MuMa. En 1978, sur France Culture, dans "Peinture de France : un musée, un chef-d'œuvre" de François Leiritz, Geneviève Testanière, alors conservatrice du musée, présentait, avec Antoinette Rezé-Huré, l'œuvre de Raoul Dufy.

Geneviève Testanière, alors conservatrice du musée, analysait ainsi l'oeuvre de Dufy :

Il y a une apparence de spontanéité dans le graphisme, la mise en page, l'humour toujours sous-jacent dans les compositions de Dufy. C'est peut-être plus évident dans les dessins. Je pense à une merveilleuse cérémonie officielle où tous les personnages sont réduits à peu près aux insignes distinctifs de leur profession, les académiciens ne devenant plus qu'un bicorne, les militaires étant réduits aux boutons de leur uniforme, c'est un dessin d'un humour fou, on sent que Dufy avait un grand plaisir à se moquer gentiment des gens.

Elle évoquait également la parenté et les dissemblances entre Raoul Dufy et Henri Matisse :

Dans cette très belle toile qui s'appelle 'Jeanne dans les fleurs', il est très marqué par Matisse dans sa mise en page, son décor floral, par la tapisserie, mais avec des choses qui sont typiquement Dufy, je pense à la façon dont le premier plan est traité, cette nappe blanche qui se module du rose au bleu, au gris et qui est réellement de l'anti-Matisse...

  • Par François Leyritz
  • Peinture en France - Un musée un chef d'oeuvre : Le Musée des Beaux-Arts - André Malraux au Havre : Raoul Dufy
  • 1ère diffusion : 31/07/1978
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......