LE DIRECT
Georges Perec présente à la presse son roman "Les Choses " il vient de recevoir le Prix Renaudot 22/11/1965.

Georges Perec : "Dans 'Les Choses' il fallait que je décrive cette terre inconnue qu'est le monde contemporain"

30 min
À retrouver dans l'émission

1965 |L'émission "Le goût des livres" avait invité l'écrivain Georges Perec, alors qu'il venait de recevoir le Prix Renaudot pour "Les Choses". L'émission construite sous forme de commentaires et de lectures de l'ouvrage, s'achevait par un entretien avec Georges Perec qui analysait son livre.

Georges Perec présente à la presse son roman "Les Choses " il vient de recevoir le Prix Renaudot 22/11/1965.
Georges Perec présente à la presse son roman "Les Choses " il vient de recevoir le Prix Renaudot 22/11/1965. Crédits : upi - AFP

Dans cette émission "Le goût des livres - Georges Perec", diffusée pour la première fois le 7 décembre 1965, Etienne Lalou effectuait une comparaison entre Georges Perec qui venait de se voir attribuer le Prix Renaudot pour son livre Les Choses et Jacques Borel auteur du roman L''Adoration prix Goncourt de la même année.

Selon Etienne Lalou :

Seul des deux L'Adoration se présente officiellement comme un roman tandis que Les Choses porte en sous-titre Une histoire des années soixante. Jacques Borel parle de lui, Georges Perec nous parle de nous-mêmes, c'est sans doute là la plus grande différence.

L'émission se présentait comme une suite de commentaires et de lectures d'extraits des Choses, elle s'achevait avec un entretien de Georges Perec qui analysait son propre travail d'écriture dans Les Choses , ainsi que la genèse de l'oeuvre :

Je voulais écrire, comme tout le monde, un livre de 800 pages, comme L'Education sentimentale ou bien Le Comte de Monte-Cristo ou Moby Dick [...] J'ai commencé une espèce de roman d'aventures et petit à petit ce livre s'est mis à tourner autour d'un certain nombre de choses impossibles, par exemple j'ai ressenti l'impossibilité d'écrire un dialogue. Ensuite une espèce d’impossibilité de créer des personnages, des types sociaux, comme chez Balzac ou Stendhal. Puis mon projet est devenu plus clair. J'ai voulu écrire un livre sur l'argent, enfin sur le bonheur, sur la publicité, sur le monde moderne, sur les rues. Ce n'était pas un sujet littéraire alors j'ai conçu ce livre, d'une part comme une étude de milieu, plutôt que de personnes, et comme la relation que des personnages peuvent entretenir avec des choses.

C'est comme un roman d'avant l'existence. Je tends vers une espèce d'autobiographie continuelle qui est l'écriture elle-même, je tends vers une espèce d'exploration, mais j'avais besoin d'abord, avant de faire vivre des personnages, [...] il fallait que je décrive cette terre inconnue qui me semble être certains aspects du monde contemporain.

  • Par Etienne Lalou
  • Lecture Pierre Leproux
  • Le goût des livres - Georges Perec - 1ère diffusion : 07/12/1965
  • Indexation : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Bibliographie

Intervenants
  • Ecrivain français (1936-1982), membre de l'Oulipo, et auteur notamment de "Je me souviens" ou de "Les choses" parmi la quarantaine d'ouvrages parus, dont la moitié à titre posthume.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......