LE DIRECT
En avril 1955 l'écrivain belge Georges Simenon (1903-1989) se promène avec sa femme sur la croisette à Cannes.

Georges Simenon : "Je ne commence à préparer un roman que deux jours avant de l'écrire"

30 min
À retrouver dans l'émission

1955 |Georges Simenon, en 1955, alors qu'il vivait sur la Côte d'Azur, évoquait sa technique d'écriture, le cinéma, ses personnages, les lieux où il avait vécu, etc.

En avril 1955 l'écrivain belge Georges Simenon (1903-1989) se promène avec sa femme sur la croisette à Cannes.
En avril 1955 l'écrivain belge Georges Simenon (1903-1989) se promène avec sa femme sur la croisette à Cannes. Crédits : Upi - AFP

En juin 1955, l'écrivain Georges Simenon donnait un entretien à Robert Sadoul. Il s'était installé sur la Côte d'Azur à Mougins. Il évoquait la place de cette région dans ses différents romans. Puis il détaillait sa façon d'écrire, la façon dont il était passé du roman policier au "roman tout court" :

Le roman policier proprement dit ne m'a jamais attiré. Si j'ai écrit des romans policiers, en vérité, c'est à une époque où j'étais incapable d'écrire un roman tout court. C'est à dire que j'étais incapable de me passer d'un meneur de jeu. Aussi étrange que cela puisse paraître, il est beaucoup plus facile d'écrire un roman policier qu'un roman non policier parce que vous avez le personnage central qui peut présenter tous les autres personnages, qui peut les questionner, qui peut entrer partout. Par conséquent la construction du roman est extrêmement facile.

A propos des nombreuses adaptations au cinéma de ses romans -45 à ce jour- il disait :

Je ne veux absolument pas m'occuper de cinéma si ce n'est pour mettre ma signature sur un contrat. Pour la bonne raison que je n'ai pas envie d’attraper d'ulcère. Quand j'écris un roman je suis tout seul dans mon bureau. Il n'y a personne pour me dire 'il faut changer ceci ou cela [...] tandis que le cinéma... vous avez au moins 20 personnes derrière vous pour vous faire changer tout ce que vous avez envie de faire et après 6 mois vous en avez un ulcère fatalement. [...] Mais si je n'avais pas été romancier j'aurais probablement été metteur en scène, mais alors j'aurais voulu faire la mise en scène entière, faire tout mon film de A jusqu'à Z.

Sur son inspiration :

Je ne prépare jamais plusieurs romans d'avance. Je ne commence à préparer un roman que deux jours avant de l'écrire.

La Boule Noire était le titre de son prochain roman. Il racontait le début de l'histoire de ce récit purement psychologique qui se déroulait dans une petite ville du Massachusetts.

  • Entretien de Georges Simenon avec le journaliste Robert Sadoul
  • 1ère diffusion : 19/06/1955 Nice Côte d'Azur, Par Office national de radiodiffusion télévision française Nice (ORTFN)
  • Indexation : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

2H42
1h20

Les Nuits de France Culture

"La Boule noire" d'après Georges Simenon
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......