LE DIRECT
Hergé devant un tableau représentant le capitaine Haddock en 1958

Hergé sur la création de Tintin : "Sans réfléchir, j’ai fait un rond et j’ai mis un petit accent pour la mèche"

54 min
À retrouver dans l'émission

1993 |Entretien enregistré en 1979 du célèbre dessinateur Hergé avec Michèle Cédric sur la RTB, 1ère diffusion sur France Culture le 21/07/1993 dans le cadre de la CRPLF (Communauté des Radios Publiques de Langue Française).

Hergé devant un tableau représentant le capitaine Haddock en 1958
Hergé devant un tableau représentant le capitaine Haddock en 1958 Crédits : Dalmas - Sipa

A l’occasion du 10ème anniversaire de la mort d’Hergé, France Culture diffusait le 21 juillet 1993 une émission de la RTB , la Radio Belge, enregistrée le 9 janvier 1979. Dans cet entretien accordé à Michèle Cédric, Hergé revenait sur la création des personnages de Tintin et Milou, en 1929, pour le supplément jeunesse du journal "Le vingtième siècle" :

Sans réfléchir, j'ai fait un rond, j’ai mis un petit accent pour la petite mèche, comme cela j’avais des chances de le réussir et qu’on le reconnaisse à chaque dessin […] cela s’est fait très légèrement, sans penser du tout à ce qui pourrait suivre.

Sur le contexte de l'écriture de Tintin au Congo et de Tintin au pays des Soviets, il expliquait :

J’ai fait Tintin au Congo sans grand enthousiasme. Mais tout a évolué et changé, moi aussi j’ai changé. Tintin reporter est un miroir, d’ailleurs tout journaliste est une espèce de miroir qui reflète les événements qu’il va regarder. Tintin a été le miroir de ce que la plupart des gens pensaient du temps de la Russie Bolchevique. Quant à l’idée colonialiste, pratiquement tout le monde a été colonialiste. Tintin n’était pas raciste mais il était colonialiste comme tout le monde l’était à l’époque.

Il raconte que le grand tournant a été l'écriture du Lotus Bleu. Il a commencé à se documenter et il a pris ses histoires moins à la légère. Pour cet album, il rencontre le jeune chinois Zhang qui le renseigne sur la civilisation et la culture chinoise, "Zhang est devenu un ami et un maître à penser car il m'avait fait comprendre qu'il n'y avait pas que la civilisation occidentale" explique-t-il.

A écouter : Tintin et le Lotus bleu en fiction radiophonique

Sur des suites possibles de son œuvre il explique que si il n’avait plus d’idées, il arrêterait, en effet :

Quel que soit le talent de mes collaborateurs, et Dieu sait si ils en ont, […] je crois que les personnages, le petit Tintin et tous ceux qui évoluent autour de lui, ça vient de moi, ce sont mes tripes. Comme disait Flaubert Madame Bovary c’est moi. […] En dessinant je me suis découvert moi-même.

  • Production : Michèle Cédric
  • Communauté des Radios Publiques de Langue Française : RTB, Rencontre avec Hergé
  • Enregistrement le 9 janvier 1979
  • 1ère diffusion sur France Culture : 1ère diffusion : 21/07/1993
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France

Chroniques

0H56
31 min

Les Nuits de France Culture

Alain Buffard : Dispositifs 3.1
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......