LE DIRECT
L'écrivain américain Chester Himes le 24 août 1979

James Sallis : "Je n'aurais jamais écrit la première page de mes romans si je n'avais pas lu les œuvres de Chester Himes"

1h15
À retrouver dans l'émission

2002 |Rencontre avec James Sallis auteur de romans policier et de science-fiction, il était l'invité de "Mauvais genres" en 2002, à l'occasion de la sortie de son livre consacré à la vie de l'écrivain Chester Himes.

L'écrivain américain Chester Himes le 24 août 1979
L'écrivain américain Chester Himes le 24 août 1979 Crédits : Afp - AFP

Né en 1944 dans l'Arkansas, poète, traducteur, critique de science-fiction, amateur de jazz guitar et particulièrement de Charlie Christian, auteur de romans noirs, James Sallis est une personnalité fascinante de la culture américaine d'aujourd'hui. Il a créé le personnage du privé Lew Griffin et celui de Drive, un chauffeur cascadeur devenu célèbre au cinéma.

Il était l'invité de "Mauvais genres" à l'occasion de la sortie de son livre consacré à la vie de Chester Himes, Chester Himes, une vie, une analyse érudite et engagée de la vie du plus célèbre représentant de la culture afro-américaine contemporaine. 

James Sallis évoque les nombreuses activités qu'il a pratiquées. La science-fiction lui permet de débuter dans l'écriture, sans pouvoir vivre de sa plume. Il écrit sur la musique et devient ensuite traducteur à Londres. Né dans le Mississippi, il grandit dans la communauté noire jusqu'à l'âge de douze ans, puis on lui interdit de la fréquenter. Ecrire sa biographie est une façon de rendre hommage à Chester Himes, un artiste très important pour son inspiration : 

Dans mes romans je ne sais pas s'il joue le rôle de l'ombre ou de la lumière, mais je sais que je n'aurais jamais écrit la première page de mes romans si je n'avais pas lu les œuvres de Chester. J'étais en total osmose avec ce qu'il écrivait, je pouvais ressentir les douleurs qu'il a vécues. C'est ce qui m'a permis d'écrire mes livres, j'y ai transféré la vie de Chester plus que la mienne. 

Sur l'écrivain Chester Himes il dit : 

Quand il est venu à Paris, en Europe, il a écrit son plus grand livre, La fin d'un primitif, mais il l'avait écrit pour lui, pensant qu'il ne serait pas publié. Je pense que c'est un roman américain parfait. A ce moment, il a connu une doublé libération : il s'est senti libéré car il était hors de l'atmosphère oppressante des Etats-Unis, et il s'est senti libéré car il était libre d'écrire ce qu'il voulait. [...] Toute sa vie, il a improvisé. 

Lectures d'extraits :  "Portraits du Sud", "Le Faucheux" de James Sallis. 

  • Production : François Angelier 
  • Réalisation : Daniel Finot
  • Mauvais genres - Rencontre avec James Sallis - 1ère diffusion : 18/05/2002
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......