LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sophie Rostopchine, Comtesse de Ségur (1799-1874)

La comtesse de Ségur racontée par sa petite-fille

35 min
À retrouver dans l'émission

En 1957, l'émission "Le monde comme il va" proposait "Née Rostopchine" une biographie de la comtesse de Ségur par son arrière petite-fille, ainsi qu'une analyse psychanalytique de son oeuvre, illustrée de nombreuses lectures. 1ère diffusion : le 09/01/1957 sur la Chaîne Parisienne.

Sophie Rostopchine, Comtesse de Ségur (1799-1874)
Sophie Rostopchine, Comtesse de Ségur (1799-1874) Crédits : Orest Kiprensky, via Wikimedia Commons

A l'occasion du centenaire de la parution dans la bibliothèque rose du premier livre de la comtesse de Ségur, née Rostopchine , l'émission "Le monde comme il va" proposait une biographie de l'auteur et une analyse de son oeuvre.

Arlette de Pitray, son arrière-petite fille expliquait comment étaient nées ces histoires écrites par sa grand-mère et comment elles furent publiées. Elle établissait des liens entre celles-ci et sa vie privée : sa mère terrible, son mari volage… Comment furent composées ses principales histoires et les souvenirs qu'elle avait de sa grand-mère, comme des manuscrits originaux.

L'émission permettait également d'écouter des lectures d'extraits des Petites filles modèles, des Malheurs de Sophie, du Général Dourakine, du Bon petit diable.

Puis l'écrivain Armand Lanoux donnait des explications psychanalytiques sur l'oeuvre de la comtesse de Ségur en évoquant les châtiments corporels ou les marâtres, par exemple, bien présentes dans ses histoires.

Nous avons à faire à quelque chose qui semble très innocent. Mais ce n'est qu'une apparence. Cela tient à plusieurs choses : à l'auteur lui-même et à ce qu'elle a vécu dans son enfance et qu'elle a transposé dans un autre pays. La comtesse Rostopchine était beaucoup plus que russe : elle était tartare. Elle était violente de tempérament et quand on lit son oeuvre on est obligé de constater que les châtiments corporels se multiplient, dans 'Les Petites filles modèles', on voit l'énorme Madame Fichini qui est en train de fustiger la petite Sophie avec des verges et cette marâtre a toujours son nécessaire sur elle.

  • Production : Georges Drouet - Avec Arlette de Pitray et Armand Lanoux
  • Réalisation : Abdel Isker
  • Le monde comme il va - Née Rostopchine
  • 1ère diffusion : 09/01/1957 Chaîne Parisienne
  • Indexation web : Sandrine England, documentation sonore
  • Archives INA-Radio France
Chroniques
0H56
55 min
Les Nuits de France Culture
Nathalie Sarraute : "Les tropismes se produisent avant l'action, aux limites de la conscience, avant même la parole..."
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......