LE DIRECT
Le Vagabond Théâtre est une salle de spectacle itinérante installée dans un semi remorque. Une centaine de places.
Épisode 7 :

Madame Simone : "Une bonne respiration, c’est ce qui vous donne la liberté !"

30 min
À retrouver dans l'émission

1956 |Un cours d’interprétation théâtrale proposé sur les ondes de la RTF en 1956, par Pauline Benda, alias Madame Simone, célèbre comédienne et femme de lettres française (1877-1985). Un spectacle dans le spectacle.

La comédienne Madame Simone prise en photo par Edward Steichen pour Vogue en 1924.
La comédienne Madame Simone prise en photo par Edward Steichen pour Vogue en 1924. Crédits : Photo by Edward Steichen/Conde Nast via Getty Images - Getty

Sur  un air de clavecin baroque, une speakerine annonce sur un ton très  solennel : "La Radio-télévision française vous invite à écouter une émission de Madame Simone : l’art du comédien. Propos et pratique. Aujourd’hui,  Mademoiselle Berthe Chernel travaille le rôle de Magdelon, dans "Les Précieuses ridicules" de Molière, scène 4."

Autour de Berthe Chernel, deux autres comédiens lui donnent la réplique : Jean-Louis Calvet (dans le rôle de Gorgibus) et Louise Debrackel (dans le rôle de Cathos). Tous trois lisent leurs textes sous le regard et l’oreille attentive de Madame Simone, qui ne laisse rien passer.

Il faut que ce soit beaucoup plus haut en couleurs, c’est trop raisonnable ce que vous faites !

Les  comédiens replongent dans le texte, recommencent, changent d’intonation, s’appliquent, puis Mme Simone les reprend à nouveau :

Dès que vous jouez Molière, vous devez jouer extrêmement large. Ce sont des tableaux faits à grandes touches ! 

Madame Simone en fine psychologue, analyse la langue de Molière, souligne l’importance des mots, du mouvement, insiste sur la nuance à faire entre le ton d’une leçon et le ton du reproche. A la fin de cet essai d’interprétation, la célèbre comédienne délivre un enseignement précieux :

Vous devriez tous travailler votre  respiration une bonne demi-heure par jour, parce que c’est une clé. Une bonne respiration, c’est ce qui vous donne la liberté, c’est l’une des choses essentielles de notre métier.

"Vous avez bien travaillé, maintenant vous allez bien respirer, tout va  aller tout seul !" lance Mme Simone aux comédiens. "Merci Madame",  répond poliment la jeune comédienne Berthe Chernel-Magdelon, sur un air de clavecin en guise de générique de fin. 

  • Par Madame Simone 
  • Réalisation : Georges Godebert
  • L'art du comédien - Propos et pratique : Les précieuses ridicules (1ère diffusion : 13/11/1956 Chaine Nationale)
  • Indexation web : Sylvain Alzial, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio Franc

Chroniques

5H06
24 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit de la comédie (8/11) : "Les Mentons bleus, Scènes de la vie de cabot" de Georges Courteline interprété par Louis de Funès, Jean Carmet, Jacques Legras et Maurice Biraud
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......