LE DIRECT
Les écrivains et le fait divers
Épisode 5 :

Gilbert Dupont : "Ce qui me fait plaisir, c’est rendre service, en montrant aux gens qu’ils ne sont pas les seuls à avoir des ennuis"

27 min
À retrouver dans l'émission

2003 |En 2003, Sonia Kronlund suivait Gilbert Dupont, journaliste spécialiste des faits divers, pour le quotidien belge "La Dernière Heure" diffusé à 100 000 exemplaires.

"La Semaine illustrée" (1912) Publication nationale hebdomadaire.
"La Semaine illustrée" (1912) Publication nationale hebdomadaire. Crédits : Gallica via BNF

Des drames - l’assassinat de dix parachutistes au Rwanda, l’affaire Dutroux - ou des histoires qui finissent bien - une femme sauvée d’un incendie par les aboiements de sa chienne, le désespoir amoureux d’un jeune homme en haut d’un gratte-ciel - jusqu’à un scoop sur le mariage du prince Laurent : tous ces petits et grands faits, que l’on dit "divers" transmettent aux lecteurs, chaque jour, leur lot de tristesse ou de joie. 

Gilles Dupont, spécialiste des faits divers pour le quotidien La Dernière Heure, a conscience d'aider ses lecteurs à mieux vivre en leur racontant les malheurs des autres. 

Ce qui me fait plaisir, c’est rendre service, en montrant aux gens qu’ils ne sont pas les seuls à avoir des ennuis.

La spécialité ce sont les incendies, donc tous les matins, on téléphone aux pompiers.

Touché par l'histoire d'un vieux monsieur de 87 ans, renversé par une voiture, il a consacré une page entière à son portrait, interrogeant les voisins et "Viviane, la boulangère, une jolie dame" qui évoque la disparition d'un client très fidèle :

Oui ce monsieur, ça fait 27 ans que je le connais.  J’ai compté les jours : 8750 fois. Il est venu tous les matins, à 8h30, tip top. Tous les matins il arrivait avec une blague différente.

Gilbert Dupont prépare un entretien avec l'épouse de l'officier Bernard Ntuyahaga, détenu en Tanzanie à la suite du massacre de dix parachutistes, en mission humanitaire à Kigali, le 7 avril 1994 : 

Le choix se pose pour lui de savoir s’il est livré au Rwanda ou à la Belgique (...) Il est un peu considéré en Belgique comme l’homme qui a vendu nos dix paras. Et maintenant il y a dix familles orphelines en Belgique qui pleurent la mort de leur père.

Et pour conclure, il se réjouit de tenir un scoop "people" :

Le Père Guy Gilbert, le "Père des Loubards" va officier au mariage du Prince Laurent : c’est une révolution en Belgique, c’est du jamais vu !

  • Par Sonia Kronlund 
  • Réalisation Angélique Tibau
  • Les pieds sur terre - La Dernière Heure (1ère diffusion : 19/02/2003)
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......