LE DIRECT
Les écrivains et le fait divers
Épisode 6 :

Philippe Ridet : "J’aime bien le fait divers à condition qu’il soit médiatisé dans les récits de procès ou romancé"

24 min
À retrouver dans l'émission

2021 |A l’occasion de la parution du livre "Ce crime est à moi", Philippe Ridet explique son rapport ambigu au fait divers et raconte comment il s’est librement inspiré d’une affaire de meurtre en Saône-et-Loire dans son adolescence pour écrire ce roman.

Couverture du livre "Ce crime est à moi" de Philippe Ridet
Couverture du livre "Ce crime est à moi" de Philippe Ridet Crédits : Editions des Equateurs

Qui mieux qu’un journaliste peut s’exprimer sur le traitement médiatique du fait divers ? Au micro de Philippe Garbit, Philippe Ridet, grand-reporter pour le journal Le Monde, présente son livre Ce crime est à moi, inspiré d’une affaire de meurtre en Saône-et-Loire dans son adolescence. Pourtant, le fait divers n’est pas la spécialité de Philippe Ridet, bien au contraire. D’abord journaliste sportif, puis politique et plus récemment de cinéma, celui qui fut longtemps correspondant à Rome pour le journal Le Monde n’aurait probablement jamais pu être fait-diversier.    

Je n’aimerais pas être journaliste de fait divers, il y a des choses qui me répugneraient, comme sympathiser avec la famille des victimes afin d’obtenir d’eux des informations sur l’enquête, des photos du temps où ils étaient heureux... Toute cette petite cuisine du fait-diversier me débecte un peu, j’aime bien le fait divers à condition qu’il soit médiatisé dans les récits de procès ou romancé.

Philippe Ridet raconte l’élaboration de ce roman inspiré d’un crime passionnel survenu à Louhans dans son adolescence, un jeune homme maître-nageur assassiné par sa petite-amie étudiante en philosophie. 

Un projet de toute une vie, ou presque. L’idée de mettre sur papier ce fait divers a hanté Philippe Ridet durant toute sa carrière, mais ne souhaitant pas se contenter de rapporter les faits de manière journalistique, la question de la mise en forme s’est longtemps posée. Après un premier récit sur cette affaire dans sa jeunesse, il a donc décidé de la sublimer à travers un véritable roman, à la demande de l’éditeur Olivier Frébourg, sans s’interdire de remanier quelque peu les faits originels.

Les faits m’intéressent moins que leur interprétation. Ce n’est pas tellement le caillou que je lance dans l’eau (les faits eux-mêmes) qui m’intéressent que les remous qu’ils ont provoqué et qu’ils provoquent encore.

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Etienne Rouch, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit des Faits divers - Entretien 2/4 avec Philippe Ridet (1ère diffusion : 30/05/2021)
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......