LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Adèle Haenel dans "Un peuple et son Roi", de Pierre Schoeller (2018)
Épisode 5 :

Martial Poirson : "Il y a un impensé de la violence des femmes en Occident : c'est un angle mort de l’Histoire du féminisme"

35 min
À retrouver dans l'émission

Pour nous accompagner dans ce parcours d’archives sur le thème des pionnières du féminisme, nous recevons Martial Poirson et Laure Godineau, maître d’œuvre et co-auteur.e.s de "Combattantes. Une histoire de la Violence féminine en Occident" (Seuil, 2020).

Près de Buckingham Palace, la suffragette anglaise Emmeline Pankhurst (1858 - 1928), est arrêtée par le policier Rolfe durant une manifestation contre le roi George V, le 21 mai 1914.
Près de Buckingham Palace, la suffragette anglaise Emmeline Pankhurst (1858 - 1928), est arrêtée par le policier Rolfe durant une manifestation contre le roi George V, le 21 mai 1914. Crédits : Jimmy Sime/Central Press/Hulton Archive/Getty Images - Getty

Martial Poirson et Laure Godineau, respectivement maître d’œuvre et co-auteure de l’ouvrage collectif Combattantes. Une histoire de la Violence féminine en Occident (Seuil, 2020) nous accompagnent pour ce parcours en archives consacré à l'Histoire de quelques grandes pionnières des féminismes.

Martial Poirson explique que cet ouvrage s’est construit autour d’une question "sur l’impensé de la violence des femmes en Occident", thématique qui constitue une sorte d'angle mort dans l’Histoire des femmes et du féminisme. L’ouvrage éclaire cette thématique en remontant jusqu'à l’Antiquité gréco-romaine et identifie un certain nombre de figures de "combattantes" :

Le temps long de l’Histoire nous permettait d’identifier le mythe de l’innocence féminine qui traverse les discours, jusqu'à aujourd’hui. Tout se passe comme si le fait de reconnaître aux  femmes la possibilité d’une action dans l’espace public revenait à nier d’autres types de représentations imaginaires. Le "fil rouge" de l’Histoire de la violence féminine nous permettait de proposer une autre Histoire des femmes.

Par ailleurs, l'ouvrage évoque également certaines figures de la violences féminines telles que les femmes djihadistes ou encore les gardiennes de camps SS durant la Seconde Guerre mondiale.

Nous ne voulions pas faire une sorte de Panthéon héroïsant et ne souhaitions exclure aucune catégorie de femmes de cette enquête.

Ces figures réprouvées permettent aussi d'étudier la façon dont se construit les représentations de ces femmes dans l'espace public, notamment un discours tendant à les déresponsabiliser.

La dimension collective de la mobilisation féminine est également étudiée dans l'ouvrage, notamment durant la Révolution française. Ainsi la marche des femmes sur Versailles les 5 et 6 octobre 1789 :

C'est le moment où les femmes dirigées par les 'dames de la Halle' (...) arrivent à Versailles et obtiennent du Roi la signature de la Déclaration des droits de l'homme et son retour à Paris. C'est une victoire politique presque sans effusions de sang.

Il y a une dimension collective, la mobilisation n'est pas réduite à des grandes figures exceptionnelles, car c'est évidemment une des grandes stratégies d’invisibilisation de ces femmes que de les réduire à quelques d'idéal-types.

Laure Godineau analyse également le rôle des femmes pendant la Commune de Paris, l'image icônique de Louise Michel et les idées reçues sur les "pétroleuses" dans l'imaginaire collectif.

  • Par Mathilde Wagman 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit des féminismes 1/2 : Quelques pionnières - Entretien 2/3 avec Martial Poirson et Laure Godineau (1ère diffusion : 07/02/2020)
Chroniques
4H06
22 min
Les Nuits de France Culture
Djamila Debèche : "L’émancipation de la femme algérienne est une question qui a dirigé toute ma vie"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......