LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Légende : Des femmes viennent déposer une gerbe pour la femme du soldat inconnu le 26 août 1970 à Paris, Place de l'Etoile
Épisode 6 :

Benoîte Groult : "Le MLF a permis aux femmes de sortir de leur isolement"

1h15
À retrouver dans l'émission

L'année 1975, consacrée "Année de la femme", venait de s'achever. La romancière Benoite Groult, auteure du best-seller "Ainsi soit-elle" et Antoinette Fouque, psychanalyste, co-fondatrice du MLF et des Editions des femmes, confrontaient leurs conceptions du féminisme et du combat des femmes.

L'éditrice féministe Antoinette Fouque en 1988.
L'éditrice féministe Antoinette Fouque en 1988. Crédits : Sophie Bassouls/Sygma via Getty Images - Getty

Féminisme ou lutte de femmes ?  Ce débat en public était organisé par Roger Pillaudin à la toute fin de l'année 1975, consacrée "Année de la femme".

Un dialogue très animé entre Antoinette Fouque et Benoîte Groult,deux figures de ce que l'on appelle sans doute un peu rapidement "le" féminisme, qui exprimaient ici deux conceptions de l’évolution de la condition des femmes.

L'une, Antoinette Fouque, née en 1936 à Marseille, avait été enseignante puis, après une analyse avec Lacan, psychanalyste. Au sein du Mouvement de libération des femmes, elle animait le groupe "Psychanalyse et politique", surnommé "Psyképo". Elle déclarait son refus d’adhérer à toute forme d’idéologie en "-isme", y compris, paradoxalement, au féminisme :

Aucun "isme" ne me séduit, ni le troskisme, ni le marxisme, ni le féminisme, ni le socialisme (...). J'ai cité en exemple exprès des "ismes" à gauche, j'ai laissé de côté bien sûr : franquisme, facisme, car de cela bien sûr personne ne veut.

L’autre, Benoîte Groult, née en 1920 dans une famille de la bourgeoisie parisienne, avait l'an passé dénoncé l’excision dans un roman best-seller, Ainsi soit-elle. Elle se montrait plus sensible à l’isolement des femmes dans leur vie quotidienne au sein du foyer et du couple.

Antoinette Fouque revendiquait ici sa liberté de pensée, et déclarait voir dans le féminisme  "une idéologie totalisante, globalisante". 

Peut-on être une femme en lutte et radicalement antiféministe ? Je crois que c’est possible puisque c’est ma position. Les féministes disent elles même qu’elles ne veulent aucun modèle.

Je me suis aperçue que je pouvais être opprimée par l’idéologie féministe.

Benoîte Groult soulignait quant à elle la prise de conscience des femmes :

Lontemps, les femmes ont cru que leurs problèmes étaient individuels, qu'il s'agisse de problèmes de couple ou de problèmes de classe. Grâce au MLF, elles ont compris qu’il y avait un problème féminin en dehors de tous les autres, qu’elles avaient des intérêts communs, et que si elles ne les prenaient pas en mains, ce n'étaient pas les hommes qui viendraient les défendre.  Il me semble que c’est cela, la grande nouveauté : les femmes sortent de leur isolement.

A propos d'une émission de télévision à laquelle avait notamment participé quelques jours plus tôt la féministe américaine Kate Millett et sur la représentation des militantes féministes dans les médias, Benoîte Groult interrogeait : 

Vous ne croyez pas qu'il y a une espèce de campagne qui dure depuis longtemps et qui consiste à montrer les féministes comme des numéros exceptionnels ou comme des hystériques, des femmes frustrées, des mégères ? Ce qu'il faudrait, c'est montrer des femmes comme les autres qui ont envie de se battre.

Antoinette Fouque constate que ce débat proposé par Roger Pillaudin est une "rare occasion pour les femmes de parler en liberté à la radio" :

Les émissions à la radio et à la télévision sont un Moulinex de la femme. C’est-à-dire qu’on est passées au presse-purée, c’est très subtil, c’est très sournois, mais de fait on n’arrive à rien dire de ce qu’on a à dire. 

Dans une seconde partie, les deux invitées répondaient avec humour aux questions du public. 

  • Par Roger Pillaudin 
  • Dialogues - Féminisme ou luttes de femmes ? (1ère diffusion : 17/2/1976)
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
4H31
54 min
Les Nuits de France Culture
Cathy Bernheim : "La naissance du MLF, c'est le 26 août 1970, avec le dépôt de la gerbe à la femme du soldat inconnu, sous l'Arc de triomphe"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......