LE DIRECT
Jean Marais sur le tournage du film d'André Hunebelle "Le Bossu" en 1959.
Épisode 1 :

Luce Roudier : "La passion pour la liberté de Michel Zévaco s'exprime à travers Pardaillan qui disait : Mon maître c'est moi !"

31 min
À retrouver dans l'émission

2019 |La Nuit des Feuilletons 2/2 - Entretien 1/4 avec Luce Roudier spécialiste de Michel Zévaco, dont les romans de cape et d'épée les plus connus sont "Les Pardaillan" et "Le Capitan". Elle retrace la carrière de Zévaco, feuilletoniste, libertaire et anarchiste engagé dans le Paris de la Belle Epoque.

L'écrivain Michel Zévaco (1860-1918) , journaliste libertaire et écrivain, auteur des feuilletons "Les Pardaillan" et "Le Capitan".
L'écrivain Michel Zévaco (1860-1918) , journaliste libertaire et écrivain, auteur des feuilletons "Les Pardaillan" et "Le Capitan". Crédits : Centre International Michel Zévaco, éditions La Taupe Médite.

Pour cette deuxième nuit, grâce à Luce Roudier, Félicité de Rivasson et Marie Palewska, Michel Zévaco (et ses Pardaillan), Paul Féval (son Bossu, et ses Mystères de Londres) et Paul d’Ivoi (et ses Cinq sous de Lavarède), n’auront plus de secrets pour nous… ou mieux : ces secrets nous rendront encore plus désireux de lire et relire cette littérature populaire.

Premier entretien pour cette nuit "spéciale feuilletons" avec Luce Roudier, éditrice de la revue Le Pardaillan, spécialiste de littérature populaire et particulièrement de l'oeuvre de Michel Zévaco, dont le roman feuilleton le plus connu s'intitule Les Pardaillan (qui est en réalité une série de dix romans populaires).  Ces romans parurent entre 1905 et 1918, dans La Petite République socialiste, puis dans Le Matin.

Ce qui m'avait séduite chez Pardaillan, à l'inverse de d'Artagnan (qui était un personnage enthousiasmant mais avec une allégeance extrêmement claire de mousquetaire du roi que rien ne pouvait faire bouger), c'était sa liberté totale, due au fait que Zévaco était libertaire. Cette passion pour la liberté s'exprime entre autre à travers cette phrase incroyable de Pardaillan : 'Mon maître c'est moi !'

Journaliste engagé, socialiste et anarchiste il provoquera en duel le Ministre de l'intérieur de l'époque Ernest Constans, une de ses cibles préférées dans son journal L'Egalité.

Le 1er avril 1890,  il publie un article qui s'intitule "A toi Constans !" dans lequel il le provoque en duel, on se croirait vraiment dans un roman de cape et d'épée, il lui donne rendez-vous le 1er mai, place de la Concorde... Evidemment Ernest Constant ne va pas prendre de risque et il va s'arranger pour que Zévaco soit condamné pour incitation au meurtre avant la date du duel. 

Site du Centre International Michel Zévaco.

  • Production : Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé 
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit des Feuilletons 2/2 - Entretien 1/4 avec Luce Roudier (1ère diffusion : 29/12/2019)

Chroniques

0H30
59 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit des feuilletons 2/2 (2/12) : "Les Pardaillan" de Michel Zévaco - Episodes 1 à 4
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......