LE DIRECT
Logo - Fondation Jérôme Seydioux - Pathé
Épisode 11 :

Eddie Constantine : "Je bois 240 whiskies par film, les coups qu'on donne c'est déjà fatiguant, mais ceux qu'on reçoit... 50, 60 par bobine ça compte à la fin de la journée"

30 min
À retrouver dans l'émission

1955 |Dans l'émission "La parole est à la nuit", le chanteur et acteur Eddie Constantine racontait sa vie dans un programme fantaisiste mi-entretien, mi-fiction (1ère diffusion : 17/12/1955 Chaîne Parisienne).

Eddie Constantine et Brigitte Fossey au Festival de Cannes en 1955.
Eddie Constantine et Brigitte Fossey au Festival de Cannes en 1955. Crédits : afp - AFP

En 1955, Eddie Constantine se racontait au micro de l'émission "La Parole est à la nuit". Après son enfance, sa jeunesse, la figuration à Hollywood, sa venue en France, il évoquait avec humour sa filmographie et insistait sur son horreur de la bagarre...

Je bois 240 whiskies par film, les coups qu'on donne c'est déjà fatiguant mais ceux qu'on reçoit... 50, 60 par bobine ça compte à la fin de la journée. Évidemment c'est bien payé, ça vaut mieux que de laver des voitures à Los Angeles.

  • Par Luc Bérimont
  • Réalisation : Bernard Gandrey-Réty
  • La parole est à la nuit - Eddie Constantine (1ère diffusion : 17/12/1955 Chaîne Parisienne)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......