LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de George Sand (1804-1876), femme de lettres.

Juliette Gréco lit "Histoire de ma vie" d'après George Sand

47 min
À retrouver dans l'émission

En 1963, Paris Inter diffusait "Le Journal de ma vie" de George Sand, une adaptation de Jacqueline Lenoir, réalisée par Marcel Sicard. Juliette Gréco faisait vivre ce texte avec la fraicheur et la liberté de ton de son auteure. Ce récit autobiographique commence le jour du décès de la grand-mère.

Portrait de George Sand (1804-1876), femme de lettres.
Portrait de George Sand (1804-1876), femme de lettres. Crédits : Photo by Time Life Pictures/Mansell/The LIFE Picture Collection via Getty Image - Getty

Ces cinq épisodes du Journal de ma vie de George Sand, adapté par Jacqueline Lenoir, évoquent la vie de l'auteure à partir de 1821 au moment de la mort de sa grand-mère. Marie-Aurore Dupin de Francueil avait obtenu la responsabilité de l’éducation de sa petite-fille, privant ainsi sa mère, Sophie-Victoire, de la présence de sa fille. 

Juliette Gréco faisait vivre ce texte avec talent.

Ce jour de Noël de 1821, les dernières paroles de ma grand-mère furent pour moi. (...) "Tu perds ta meilleure amie." Oui et aussi ma seule défense contre le monde qui m’environnait et dont je ne connaissais rien. 

Elle avait parfois manqué d’indulgence envers moi ma grand-mère, Marie-Aurore Dupin de Francueil. Je m’expliquais mal ces attitudes contradictoires. Je n’avais pas eu encore la curiosité de remonter dans son étrange passé. Je respectais son autorité. J’admirais son intelligence vive, tranchante, le goût qu’elle avait des beaux esprits mais la tendresse, l’affection dont j’avais eu besoin autant que n’importe quel enfant, je ne les avais pas trouvées auprès d’elle. Peut-être avait-elle été ma meilleure amie, ma ligne de protection mais comme il m’était difficile, sans cette redoutable grand-mère, de discerner mon chemin.

Dans ces épisodes relatant sa jeunesse, Juliette Greco nous fait entendre la découverte de l’amour par George Sand pour Casimir, racontée avec la liberté qui la caractérise : 

Je le regarde comme un frère, quel dommage tout de même que son nez soit si long.

Je crois au bonheur dans le mariage et à ma bonne volonté.

Je n’ai jamais eu de mère ou de sœur pour sécher mes larmes.

Elle raconte le bonheur de la naissance de son fils Maurice. Et les désillusions sur son couple :

Moi aussi j'attends de lui autre chose que ce qu'il me donne. C'est un homme égoïste, charnel.(...) Il a des manières rudes qui me blessent.

  • De George Sand - Adaptation Lenoir Jacqueline 
  • Lecture : Juliette Gréco
  • Réalisation : Marcel Sicard
  • Le journal de ma vie : Episodes 1 à 5 (1ère diffusion : du 21 au 25/10/1963 Paris Inter)
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
6H18
35 min
Les Nuits de France Culture
Selon George Sand "la vieille femme, eh bien oui, c'est une autre femme, c'est un autre moi qui commence et dont je n'ai pas encore à me plaindre"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......