LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joseph Kessel vu par Riad Sattouf, www.instagram.com/riadsattouf
Épisode 3 :

Lecture du dernier roman de Kessel : "Les Temps sauvages"

42 min
À retrouver dans l'émission

En 1919, Joseph Kessel embarque pour Vladivostok, terminus du transsibérien dans l’Extrême-Orient russe. Un voyage qui inspirera son roman "Les Temps sauvages" paru en 1975. Jean Topart et Régine Blaess, dans "Un livre, des voix", en lisaient des extraits, commentés par l'écrivain Louis Nucera.

L'écrivain Joseph Kessel, Grand prix du roman de l'Académie française (1927) pour "Les Captifs".
L'écrivain Joseph Kessel, Grand prix du roman de l'Académie française (1927) pour "Les Captifs". Crédits : [photographie de presse] / Agence Meurisse via Gallica, BNF (Domaine public)

Le 11 novembre 1918, jour de l’armistice, le jeune sous-lieutenant Joseph Kessel embarque à Brest sur le President Grant à destination de New York. 

Il a accepté de participer à une mission interalliée qui doit le mener jusqu’en Sibérie, au sein d’une escadrille destinée à aider secrètement les armées blanches opposées aux bolchéviques. En janvier 1919, il embarque à bord du transport de troupes Sherman pour une traversée à destination de Vladivostok, le grand port de l’Extrême-Orient russe, terminus du transsibérien. Il y séjourna deux mois, et y fut en charge du ravitaillement destiné à des troupes basées à Omsk, dans le Sud Ouest de la Sibérie, à quelques six mille kilomètres de là. 

De cette période de son existence, des rencontres qu’il y fit, il tira la matière de plusieurs récits, et notamment de ce qui fut son dernier roman, Les Temps sauvages, paru en mai 1975 chez Gallimard. En janvier 1976, Pierre Sipriot présentait l’ouvrage dans l’émission "Un livre, des voix". Plusieurs extraits du texte y étaient lus par Jean Topart et Régine Blaess, et commentés par Louis Nucéra, écrivain et grand ami de Kessel. 

Louis Nucera : 

Le lecteur pourra s'étonner ce que, soixante ans après, Joseph Kessel puisse raconter des faits aussi anciens avec une telle exactitude. Il les décrit mais il sait en même temps retrouver ses émotions. Cela ne peut s’expliquer que si l’on comprend qui est  Kessel, qui est toujours resté jeune. (...) C'est un homme qui s'intéresse à tout et qui a toujours besoin d’être étonné - et ce n'est pas difficile de l'étonner, en dépit de toute l'expérience qu'il a eue, car il est anthropophage des autres.

  • Par Pierre Sipriot 
  • Réalisation : Henri Soubeyran
  • Un livre, des voix - Les Temps sauvages, de Joseph Kessel (1ère diffusion : 12/01/1976)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
2H09
25 min
Les Nuits de France Culture
Serge Linkès : "Kessel est quelqu’un qui aime l’aventure et qui aime la communiquer"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......