LE DIRECT
Anne-Marie Métailié, directrice Ed. Métailié, Salon du livre de Paris
Épisode 1 :

Anne-Marie Métailié : "Je n’ai aucun talent, mais j’ai de l’oreille pour la musique des textes"

37 min
À retrouver dans l'émission

2020 |La Nuit rêvée d’Anne-Marie Métailié – Entretien 1/3. Il aura fallu de l’audace à Anne-Marie Métailié pour fonder sa maison d’édition en 1979. Pierre Bourdieu et Jérôme Lindon lui ont donné l'occasion de découvrir ce métier, après des études de sociologie et de langues.

Couverture du premier livre des éditions Métailié paru en janvier 1979
Couverture du premier livre des éditions Métailié paru en janvier 1979 Crédits : Editions Métailie

En 1979, Anne-Marie Métailié est la seule femme, avec Régine Desforges, à diriger une maison d'édition. Son premier livre est une réédition : Nus, féroces et anthropophages, un récit d'Hans Staden, aventurier allemand du XVIème siècle. 

Moi ce qui m’intéresse c’est comment fonctionne la tête des gens, la psychologie, comment on pense quand on est dans des civilisations différentes, c’est ça qui me fascine et m’intéresse vraiment profondément.

Anne-Marie Métailié ne tarit pas d’éloges sur ses auteurs, qui forment une famille par-delà les cultures et les langues. Passionnée et enthousiaste, elle évoque dans cet entretien Machado de Assis, Galsan Tschinag, Satyajit Ray, Antonio Lobo Antunes, José Saramago, Agustina Bessa-Luis, Lidia Jorge, Leonardo Padura, Nathan John et Shubhangi Swarup. Anne-Marie Métailié maitrise l’espagnol, le portugais et lit l’italien. Elle confie les textes en anglais et en allemand à des lecteurs de toute confiance : 

Nous avons gardé le même enthousiasme adolescent pour la lecture. Nous sommes capables de nous plonger dans les livres de la même manière, c’est-à-dire en submersion totale.

Lidia Jorge a eu un rôle fondamental en 1983, avec des textes politiques qui prenaient aussi en compte les souffrances de l'exil et des traumatismes de guerre.

Dans les années 80, une génération au Portugal rend compte de la décolonisation de l’Afrique lusophone, d’une façon jamais vue en littérature.

Anne-Marie Métailié évoque Le Premier homme d'Albert Camus, "une révélation" et une réconciliation avec son enfance en Algérie.

L'éditrice aime réunir ses auteurs, des auteurs qui se lisent entre eux et s'apprécient.

Je me crée une famille élective avec mon catalogue.

  • Par Philippe Garbit - Avec Anne-Marie Métailié 
  • Réalisation Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration d'Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation sonore de Radio France
  • La Nuit rêvée d'Anne-Marie Métailié - Entretien 1/3 (1ère diffusion : 22/03/2020)

Chroniques

0H38
49 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit rêvée d'Anne-Marie Métailié (2/10) : "Le Premier homme" d'après Albert Camus, lecture au Festival d'Avignon par Françoise Fabian
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......