LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Anne Sylvestre
Épisode 10 :

Colette sur la série des "Claudine" : "Je ne vois qu'une fantaisie qui aurait voulu être romanesque"

45 min
À retrouver dans l'émission

En 1950, Colette racontait, au micro d'André Parinaud, son oeuvre qui était intimement mêlée à sa vie. Elle évoquait longuement la série des "Claudine" dans les 3ème et 4ème entretiens et notamment "Claudine à Paris" et "Claudine en ménage" écrit en 1902.

Colette travaillant chez elle, à Paris.
Colette travaillant chez elle, à Paris. Crédits : Lido - Sipa

En février 1950, Colette donnait à André Parinaud plusieurs entretiens.  Elle racontait sa vie, elle évoquait ses premiers livres dont, bien évidemment la série des "Claudine" et particulièrement le deuxième volume, Claudine à Paris. Elle revenait sur les liens entre sa vie privée et ce personnage : Claudine, Colette, étaient-elles les deux versants d'une même médaille ? Elle répondait de façon catégorique, ces volumes n’étaient en rien une autobiographie romancée :

Ah  non ! Ce n'était pas une autobiographie, ni romancée ni autre, je ne vois qu'une fantaisie qui aurait voulu être romanesque et que je trouve depuis bien insuffisante. […]

Elle se décrit jeune fille, au moment où elle écrivait les "Claudine" : de grands cheveux, gentille, un aspect pâlot, car elle ne voulait pas sortir, elle ne voulait pas connaître Paris. Elle expliquait aussi pourquoi la tutelle de Monsieur Willy dura si longtemps :

Ça me paraissait inévitable car si j'avais voulu suivre mon penchant il aurait fallu que je quittasse Monsieur Willy et que je retourne à ma famille, je n'avais pas d'autre refuge. Or je ne voulais absolument pas que ma mère découvrit que je n'étais pas heureuse. Et il y avait la nécessité matérielle : je n'avais pas le sou et ma famille non plus…alors je suis restée. Où la chèvre est attachée il faut qu'elle broute…

Colette évoquait également sa relation avec Polaire, l'actrice à la taille de guêpe, qu'elle avait connue dans les années 1900. Puis, elle expliquait comment elle avait écrit Claudine en ménage,  sans idée de base, écrivant par "pièces et morceaux".

  • Par André Parinaud  
  • Entretiens   Colette 2/3 : Parties 3 et 4 (1ère diffusion : 27/02 et 03/03/1950 Chaîne   Nationale)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France   
  • Archive INA-Radio France
Intervenants
  • Romancière française (1873-1954)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......