LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Barbara Carlotti
Épisode 3 :

"Le Songe de Poliphile" ou comment rêvait-on à la Renaissance ?

20 min
À retrouver dans l'émission

En 1994, "Les chemins de la connaissance" plongeait les auditeurs dans "Le Songe de "Poliphile", ouvrage de 1499, considéré comme l'un des plus beaux et des plus mystérieux de l'histoire, ayant fasciné et influencé artistes, poètes et romanciers, architectes, historiens, philosophes et mystiques.

"Discours du songe de Poliphile, déduisant comme amour le combat à l'occasion de Polia", décoré de dessins de Mantegna, gravés sur bois par Jean Cousin et Jean Goujon ; d'après l'édition Kerver.
"Discours du songe de Poliphile, déduisant comme amour le combat à l'occasion de Polia", décoré de dessins de Mantegna, gravés sur bois par Jean Cousin et Jean Goujon ; d'après l'édition Kerver. Crédits : Gallica, BNF, Domaine public

En 1499, fut imprimé à Venise un livre considéré comme l'un des plus beaux et l'un des plus mystérieux de l'histoire : Le Combat d'amour mené par Poliphile durant son sommeil qui deviendra Le Songe de Poliphile dans sa traduction française. Anonyme, son auteur pourrait être Francesco Colonna, ou alors le grand humaniste Léon Battista Alberti.  

En 1994, l'émission "Les chemins de la connaissance" plongeait les auditeurs dans cet ouvrage qui, de Rabelais à Georges Perec, en passant par La Fontaine, Nerval, Dali et beaucoup d'autres, a fasciné et influencé artistes, poètes et romanciers, architectes, historiens, philosophes et mystiques.

Le quatrième épisode de la série s'intéressait plus particulièrement à l'importance du songe dans la vie quotidienne, dans l'imaginaire et la littérature de l'homme de la Renaissance ainsi qu'à la postérité littéraire de cet ouvrage.  

Françoise Joukovsky, spécialiste de la Renaissance : 

Je crois que l'influence du 'Songe de Poliphile' s'inscrit dans un contexte beaucoup plus général qui est l'intérêt que l'homme de la Renaissance a porté à ses songes. On a dit longtemps que l'homme du 16ème siècle ne s'intéressait pas à ses songes. Je crois que c'est une erreur totale [...] A chaque pas dans la littérature du 16ème siècle on rencontre des histoires de songes, il y en a chez les conteurs, les théologiens, les démonologues et naturellement vous en trouvez, ô merveille, en poésie, c'est là leur lieu originel. Les rêves véridiques se sont les rêves surnaturels. Ils sont envoyés par Dieu par deux types d'intermédiaires, d'une part les esprits des morts, et d'autre part, une autre catégorie de créature, le démon, mais le démon néo-platonicien, un esprit préposé par Dieu à la transmission des messages. 

Avec Gilles Polizzi (professeur de littérature française du 16ème siècle, spécialiste du roman à la Renaissance) et Françoise Joukovsky (spécialiste de la Renaissance, professeur de lettres) - Lectures Marc-Henri Boisse.

  • Par Jacqueline Kelen
  • Réalisation : François Caunac
  • Les chemins de la connaissance - Le songe de Poliphile ou la transfiguration du monde : 4ème partie, La postérité littéraire (1ère diffusion : 06/01/1994)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France 
  • Archive INA-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......