LE DIRECT
Bernard Chambaz
Épisode 3 :

Jean-Pierre Vernant : "Avec Ulysse et Pénélope il y a l’idée d’une relation personnelle entre le mari et la femme et que chacun doit se remémorer le passé pour se retrouver"

30 min
À retrouver dans l'émission

1994 |En 1994 dans "Agora" de Gilles Lapouge, Jean-Pierre Vernant posait la question : "sommes-nous encore capables de comprendre l'homme Grec ?" Il venait de publier "L'Homme grec", un ouvrage collectif qu'il avait dirigé.

détail de la couverture de "L'homme grec", ouvrage collectif sous la direction de Jean-Pierre Vernant
détail de la couverture de "L'homme grec", ouvrage collectif sous la direction de Jean-Pierre Vernant Crédits : Éditions du Seuil

L'Homme grec ancien… comment savoir, comment comprendre qui il était ? L'essai L'homme grec s'y attelait en l'abordant sous différents angles. Il pointait ce qui nous sépare de lui. Cet ouvrage collectif dirigé par Jean-Pierre Vernant avait fait appel aux contributions des meilleurs spécialistes.

En 1994, Jean-Pierre Vernant présentait la publication française de ce livre initialement publié en Italie. Il disait avoir voulu donner une dimension anthropologique à cet ouvrage, avoir voulu en faire une interrogation sur ce qu'était "l'homme intérieur" chez les Grecs. Nous l'entendons ici, dans Agora, au micro de Gilles Lapouge se poser la question : sommes-nous encore capables de comprendre l'Homme Grec ?

Ce que j’ai voulu c’est essayer de montrer en quoi la fabrication de l’homme citoyen grec implique des procédures qui ne sont pas de type initiatique comme dans les sociétés archaïques, mais qui sont aussi très différentes de la scolarité ou de l’université.  Pour le Grec l’enfant n’est pas encore vraiment un homme, il le devient à travers un processus de formation.

Il analysait la spécificité du couple formé par Ulysse et Pénélope : 

Comment se fait-il qu’il n’y a pas de roman d’amour chez les Grecs ? Dans la grande littérature classique il n’y en a pas, il y aurait une exception dans l’Odyssée avec Ulysse et Pénélope. […] Le retour d'Ulysse va faire que toutes les pièces étant à nouveau en place sur l'échiquier, chacun va de nouveau avoir son identité. […] Mais si Pénélope met tellement de temps à le reconnaître, c'est parce qu'elle ne veut pas un mari, elle veut Ulysse. Elle va le mettre à l'épreuve par un mensonge. Elle veut être sûre que cet homme qu’elle voit, qui ressemble à Ulysse, elle veut être sûre que c’est bien lui. Il y a là l’idée d’une relation personnelle entre le mari et la femme et que chacun doit se remémorer le passé pour se retrouver. 

  • Par Gilles Lapouge
  • Agora - Jean-Pierre Vernant pour "L'homme grec" (1ère diffusion : 25/01/1994)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

1H54
30 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit rêvée de Bernard Chambaz (4/11) : Maurice Schumann : "Simone Weil était une sublime entêtée, elle n'a jamais accepté le moindre écart entre la pensée et l'action"
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......