LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lui à deux pas de moi
Épisode 6 :

Paul Guth : "le mariage fait grossir"

19 min
À retrouver dans l'émission

Discussion à bâtons rompus entre Max-Pol Fouchet, Anne-Marie Carrière et Paul Guth sur le sujet du jour : l'obésité. Un débat de l'émission "Propos en l'air" (1ère diffusion : 06/11/1957 Paris Inter).

L'écrivain français Paul Guth (1910-1997) à Deauville (Normandie, France) en juin 1991
L'écrivain français Paul Guth (1910-1997) à Deauville (Normandie, France) en juin 1991 Crédits : Roland Godefroy via WikiMedia Commons

Libres propos à bâtons rompus entre Max-Pol Fouchet, Anne-Marie Carrière et Paul Guth sur le sujet du jour : l'obésité.

Anne-Marie Carrière explique qu'elle a trop mangé, elle est "bourrée" de remords, si on se laisse  aller on grossit. Dans le Midi, on aime les femmes opulentes, selon  Paul Guth "le mariage fait grossir". Il évoque son père avant son mariage, "un mince cavalier", après "voilà papa marié" et il se retrouve avec des joues fort dodues. 

Anne-Marie Carrière rappelle que les  canons de la beauté ont changé. 

Du temps de votre père, un bel homme, c'était un homme enrobé de graisse . 

A cause du cinéma, de l'influence de la haute couture, les hommes doivent avoir quinze kilos de moins qu'il y a 50 ans. Pourtant dans les tableaux du XVIIème siècle, on ne voit pas beaucoup de gens gros, même si Louis XIV était loin d'être quelqu'un de maigre. Il mangeait beaucoup, on ne pouvait pas lui parler de régime, il était boulimique. Du point de vue féminin, la femme pesait plus lourd, il y a deux siècles. 

Qu'en est-il de la la cellulite ? Il faut faire une différence entre la graisse et la cellulite : les Orientales du sérail, nourries aux loukoums ou les femmes de Rubens et de Renoir sont très grasses, mais il n'est pas sûr qu'elles aient eu de la cellulite. 

Max-Pol Fouchet cite Jules César de Shakespeare, le personnage se méfie des maigres car "ils complotent"

La grosseur ou même l'obésité, ce n'est pas grave, si on sait la porter. Ils sont contre ces cures d'amaigrissements, automatiques et autoritaires. Soyons maigres, s c'est notre nature d'être maigres et soyons gras, s'il est de notre nature d'être gras. 

Mais pour Max-Pol Fouchet, le test est de savoir dans quel état on se sent le mieux, maigre ou gras ? Anne-Marie Carrière évoque cette limite où on se sentirait mieux si on était plus mince. Elle rappelle que la mode est aux gens minces. Les gros souffrent en ce moment. Ils luttent contre cela, à moins d'être une cantatrice qui a pu en faire "quelque chose  de commercial", c'est une situation douloureuse. Max-Pol Fouchet pense qu'ils  ne devraient pas être malheureux car aujourd'hui les tailleurs savent arranger les rondeurs. Selon lui, c'est la nudité sur les plages qui leur donnent des complexes...

Anne-Marie Carrière ajoute que les hommes sont  plus gentils pour une femme maigre et féroces pour les grosses. Elle souligne ce que cette mode entraîne comme conséquences, dont, notamment, le développement du commerce diététique. 

Pour Max-Pol Fouchet, cette mode de la minceur est un coup terrible pour la cuisine française, mais il ajoute : 

Je  ne crois pas que la bonne cuisine française puisse causer de l'obésité. Ce qui cause l'obésité, ce sont les aliments de mauvaise qualité. 

Anne-Marie Carrière n'est pas  d'accord. Pour elle, le pain français est de mauvaise qualité  actuellement. Mais elle rappelle le rôle de la quantité des calories. Un homme normal qui ne fait pas un travail physique ne doit  pas consommer plus de 2 000, 2 500 calories par jour. Si nous mangeons à  la française, "c'est effrayant le nombre de calories que l'on prend en  un seul repas".

Max-Pol Fouchet la taquine : vous parlez comme un livre de Gaylor Hauser. Pour brûler, ces  calories, il suffit de faire de l'exercice physique et de mener une vie plus saine. Il souligne l'incompatibilité de la cure d'amaigrissement et de l'effort, le régime est une solution de paresse !

  • Par Anne-Marie Carrière et Max-Pol Fouchet
  • Avec Paul Guth
  • Propos en l'air - L'obésité (1ère diffusion : 06/11/1957  Paris Inter)
  • Archive-Ina Radio France
Chroniques
4H24
30 min
Les Nuits de France Culture
La Nuit rêvée de Guyette Lyr 7/10 : Jean-Marie Le Gall : "Le Christ ne sera jamais un grand barbu, cela permet de le distinguer de la figure de Dieu"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......