LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Blot
Épisode 3 :

André Markowicz lit et traduit à voix haute Maïakovski, Alexandre Bloch, Ossip Mandelstam et Anna Akhmatova

1h34
À retrouver dans l'émission

Dans "Perspectives contemporaines" le traducteur André Markowicz partageait l'univers des poètes russes d'après la révolution : Vladimir Maïakovski, Alexandre Bloch, Ossip Mandelstam et Anna Akhmatova, (1ère diffusion : 10/01/2006).

Portrait d'Anna Akhmatova (1889-1966).
Portrait d'Anna Akhmatova (1889-1966). Crédits : Collection of Russian State Archive of Literature and Art, Moscow. - Getty

Comment aborder l’univers poétique de poètes russes ?  En 2006, Blandine Masson proposait une rencontre avec le traducteur André Markowicz enregistré en public en décembre 2005. André Markowicz lit et traduit à haute voix des poèmes sur le thème "L’année 1921 à Saint Pétersbourg", poèmes de Vladimir Maïakovski, Alexandre Bloch, Ossip Mandelstam et Anna Akhmatova.  

En préambule André Markowicz expliquait sa position délicate de traducteur :

Il y a des textes que je ne traduis pas, d’où l’idée de ces lectures. Je ne me sens pas la capacité de donner un équivalent écrit de poèmes du XXème siècle et plus particulièrement des poètes d'après la Révolution. (...) Les Russes ont énormément traduit, mais il y a une chose que les Russes n'ont jamais réussi à traduire ce sont les derniers vers de Rimbaud car Rimbaud a mis la césure à la septième syllabe. Dans un poème comme "Mémoire" qui parle de la mort de la mémoire, Rimbaud écrit un alexandrin sans césure (…) En faisant cela il a cassé la mémoire, il a rompu définitivement le lien entre la poésie et la société. L'énorme richesse de la poésie française du XXème siècle est une réinvention constante de la mémoire.                
En Russie, la langue et les formes littéraires ont été créées par Pouchkine, et ce qui s'est passé en 1917 a été une destruction de la mémoire par la création d'un homme nouveau, enfin on a voulu créer un homme nouveau. Le thème de la mémoire devient le seul thème chez les poètes Russes. Ce thème s'exprime en reprenant les formes de la poésie classique.

  • Par Blandine Masson 
  • Lecture André Markowicz - Avec Hélène Bleskine 
  • Perspectives contemporaines - André Markowicz lit et traduit à voix haute (1ère diffusion : 10/01/2006)
  • Indexation web :  Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Chroniques
3H12
19 min
Les Nuits de France Culture
La Nuit rêvée de Jean Blot 4/10 : Léon Blum : "Les fondements de la paix sont d'ordre psychique, sentimental, spirituel aussi bien que d'ordre politique, économique et social"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......