LE DIRECT
Jean Blot
Épisode 5 :

Jean Blot : "J'ai voulu montrer la complexité de ce que j'ai vécu durant l'Occupation, ne pas trancher entre le bien et le mal avec la vigueur que l'on a quand on n'est pas dans le bain"

40 min
À retrouver dans l'émission

2014 |La Nuit rêvée de Jean Blot - Entretien 2/3 (1ère diffusion : 12/10/2014). Écrivain, traducteur, interprète, ancien Résistant Jean Blot a choisi des archives sur des écrivains (Nabokov, Woolf, Albert Cohen) et sur l'histoire du XXème siècle. Il évoque dans ce deuxième entretien la Résistance.

Jean Blot
Jean Blot Crédits : Radio France

Jean Blot nous a quitté le 23 décembre 2019. Nous vous proposons de redécouvrir sa Nuit rêvée enregistrée en 2014. 

Jean Blot est né à Moscou en 1923 dans une famille juive. Enfant, il quitte la Russie pour Berlin puis pour Paris. Il participe à la Résistance (Jean Blot est son nom de résistant), part à New-York et débute une longue carrière de haut fonctionnaire à l’ONU. En parallèle à sa carrière d’interprète, il écrit des romans, des essais ou des biographies consacrés à d’autres écrivains : Vladimir Nabokov, Albert Cohen, Marguerite Yourcenar, Ossip Mandelstam et même Moïse … !

Dans ce deuxième entretien il évoque son amitié avec Albert Cohen rencontré à Genève et la différence de leurs impressions à propos de la Suisse :  

Je suis sensible à la différence entre "pays" et "patrie", c'est une différence à laquelle, avec les hommes de ma génération qui ont vu tant de guerres, nous sommes très sensibles. Il y a dans pays une réalité, il y a dans patrie une idéologie, quelques chose de dangereux. Il y a dans le concept de pays quelque chose de reposant.

Il évoque la période de l'Occupation et de la Résistance, traitée dans son roman Le Juif Margolin dans lequel il est question de l'homme à qui il doit la vie, qui l'a sauvé, qui lui a donné de faux papiers et son nom de résistant. Georges Margolin sera arrêté, déporté, et mourra à Auschwitz :

J'ai voulu coller à la réalité d'assez près. C'est un hommage à ceux qui m'ont sauvé la vie et qui étaient des pseudos pétainistes, je dis bien des pseudos, il étaient des Compagnons de France. J'ai voulu montrer la complexité de ce que j'ai vécu durant l'Occupation, montrer la complexité des choix, des attitudes, ne pas trancher entre le bien et le mal avec la vigueur que l'on a quand on n'est pas dans le bain.

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration d'Hassane M'Béchour
  • La Nuit rêvée de Jean Blot - Entretien 2/3 (1ère diffusion : 12/10/2014)
  • Indexation web :  Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......