LE DIRECT
Jean-Claude Gallotta
Épisode 10 :

Patrice Chéreau : "Jouer la comédie est une chose qui me passionne, mais pour laquelle je reconnais n'avoir que très peu de dons"

19 min
À retrouver dans l'émission

1966 |Patrice Chéreau, tout jeune metteur en scène, il avait 21 ans, c'était le 23 juin 1966. Au micro de Moussa Abadi, il évoquait ses débuts et disait avec une franche assurance ce qu'il pensait de Vilar, Planchon, Barrault, Brecht, Beckett et Ionesco.

Le 30 mars 1972 à Villeurbanne le dramaturge Roger Planchon pose avec le metteur en scène Patrice Chéreau.
Le 30 mars 1972 à Villeurbanne le dramaturge Roger Planchon pose avec le metteur en scène Patrice Chéreau. Crédits : Pinaud, afp - AFP

En 1966, on entendait sur France Culture un tout jeune homme, un metteur en scène, qui n'avait pas vingt-deux ans. 

La voix était claire et évoquait avec une assurance sans faille Vilar, Planchon et BarraultBrecht, Beckett et Ionesco. Il était déjà très impressionnant et semblait savoir exactement où il allait. Ce brillant jeune homme c'était Patrice Chéreau. Invité de Moussa Abadi, il présentait la mise en scène qui l'occupait alors : une adaptation de L'Affaire de la rue de Lourcine de Labiche.

Il expliquait comment était né son intérêt pour le théâtre, alors qu'il était au Lycée Louis-le-Grand : 

J'ai découvert le théâtre par la Comédie Française, le TNP, les matinées classiques… j’avais quinze ans et, pour autant que je me souvienne, mes parents voyaient d’un assez mauvais œil le fait que je m’intéressais à cette branche de l’art. Ils voulaient probablement que j’aie une profession, stable, fixe. Mais ils m’ont été très utiles en me dirigeant très tôt vers ces choses-là. Ils m'ont même forcé, au début, à m'intéresser à la peinture, à la musique, etc. 

Il se souvenait de son premier contact avec le théâtre, son inscription dans une troupe à Louis-le-Grand, lorsqu'il était en seconde, troupe dans laquelle il a fait, dans un premier temps, de la figuration :

La deuxième année j'étais tellement mauvais qu'on m'a donné une figuration encore plus petite, et la troisième année seulement j'ai fait un rôle de composition, c'était dans 'Roméo et Juliette'. Puis j'ai joué des rôles plus importants, toujours au lycée. Jouer la comédie est une chose qui me passionne, mais pour laquelle je reconnais, d'ailleurs, que je n'ai que peu de dons, je manque de discipline en particulier. 

  • Par Moussa Abadi 
  • Entretien avec Patrice Chéreau (Date d'enregistrement : 23/06/1966)
  • Indexation web :  Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

6H50
6 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit rêvée de Jean-Claude Gallotta (11/11) : Jean-Claude Gallotta donne le titre de son prochain spectacle "Le Jour se rêve"
Intervenants
  • Metteur en scène de théâtre et d'opéra, réalisateur (1944-2013)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......