LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture de "La malédiction du parapluie" (Les petits riens, vol. 1)

Lewis Trondheim : "D'un seul coup j'ai eu un autre monde qui s'est ouvert à moi avec 'La Conjuration des imbéciles', j'ai été fasciné par ce roman"

17 min
À retrouver dans l'émission

La Nuit rêvée de Lewis Trondheim - Entretien 2/3. Dans ce premier entretien, il raconte comment il a créé Lapinot, ses influences et son choix d'archives, de Moebius à Tim Burton en passant par Jankélévitch, John Kennedy Toole et le Facteur Cheval...

Couverture de "La malédiction du parapluie" (Les petits riens, vol. 1)
Couverture de "La malédiction du parapluie" (Les petits riens, vol. 1) Crédits : Lewis Trondheim / Delcourt

Présenter Lewis Trondheim ? Mission bien difficile, puisqu’il est  l’auteur de quelques 150 albums, comme dessinateur ou comme  scénariste... 

On peut tout de même rappeler qu’il est le créateur de Lapinot, dont  on suit les aventures depuis une vingtaine d’années ; qu'avec son  camarade Joann Sfar il a initié Donjon, série loufoque en forme  de parodie d'héroïc fantasy, qu'on a célébré l'an dernier les 25 ans de  ses récits à veine autobiographique, depuis le tout premier, Approximativement, jusqu'à la série des Petits Riens  édités dans la collection Shampoing chez Delcourt, qu’il dirige. Il est  aussi l'un des fondateurs de l'Association, maison d'édition née en  1990 qui bouleversa pour toujours le paysage éditorial du 9ème art en  France. 

A quoi carbure Lewis Trondheim ? De quoi se nourrit cette imagination  prolixe ? La nuit nous en donne, on l’espère, un petit aperçu...

Il évoque dans ce second entretien le plaisir qu'il a à écouter et réécouter l’émission sur Jankélévitch qu'il a choisie parmi les archives de cette nuit, il raconte aussi l'importance du roman et de la trajectoire personnelle de l'écrivain américain John Kennedy Toole, auteur de La Conjuration des imbéciles : 

Quand j’étais plus jeune je lisais beaucoup de science-fiction, de fantasy, et ce livre-là c’est l'un des premiers qui n'était pas du tout dans ce registre précis et d'un seul coup j'ai eu un autre monde qui s'est ouvert à moi. Parce que je pensais que la littérature de base était un peu pénible à lire, mais pas avec 'La Conjuration des imbéciles', j'ai été fasciné par ce roman, et après, connaissant l'histoire de l'auteur, je me suis dit : combien de gens formidables n'ont pas eu cette mère-là ?

Écouter la première partie de l’entretien avec Lewis Trondheim.

  • Par Mathilde Wagman
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Chroniques
4H26
51 min
Les Nuits de France Culture
Quelque part dans l’inachevé, Vladimir Jankélévitch
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......