LE DIRECT
Howlin'

La Nuit rêvée de Little Bob - Entretien 1/3 (1ère diffusion : 19/06/2016)

37 min
À retrouver dans l'émission

Par Albane Penaranda - Avec Little Bob - Réalisation Virginie Mourthé

Howlin'
Howlin' Crédits : Little Bob Blues Bastards

Deux jours avant la date officielle, les Nuits de France Culture fêtent la musique avec la Nuit rêvée de Little Bob, une nuit de blues et de rock, intégralement musicale. Qui s'en étonnerait ? La musique, c'est sa vie depuis son plus jeune âge. L'histoire de Roberto Piazza a commencé dans le Piémont au lendemain de la guerre, mais c'est au Havre, où il est arrivé à treize ans, que l'histoire de Bob s'est écrite. Comme les Beatles sont de Liverpool et Oasis de Manchester, Little Bob est du Havre. Qui d'autre que lui aurait pu personnifier cette ville dans Le Havre, le film d'Aki Kaurismaki ? Detroit hurlait dans la musique de MC5, et dans celle de Bob un vent rebelle souffle sur les usines et les docks d'un Havre prolétaire.

L'aventure a démarré avec Little Bob Story au milieu des années soixante-dix, au temps des Clash et des Sex Pistols. "La Story" ce sera une dizaine d'albums, quinze années folles sur les routes de France et d'Europe, et des centaines de concerts en Grande-Bretagne. Après viendra une autre formation, Little Bob, tout court, pour autant d'albums, et depuis 2012 c'est avec Little Bob Blues Bastards que l'histoire se poursuit.

Au programme de la Nuit rêvée de Little Bob on trouve Muddy Waters et Jimi Hendrix. On va dans les studios de Sun Records avec Presley et, avec les Stones, au Marquee, la mythique salle londonienne où Bob a joué souvent. On suit le parcours singulier de Captain Beefheart. On écoute Otis Redding, Tom Waits et John Trudell, la voix des Amérindiens chers au cœur de Bob. On entend aussi Motörhead, de son ami Lemmy Kilmister, Dr Feelgood, et beaucoup d'autres encore.

Le Rock et le Blues, Bob les chante en anglais. Avec cela, comme avec le reste, il n'a jamais transigé. Est-ce la raison pour laquelle il n'a pas, de ce côté-ci de la Manche, la place qu'il mérite ? Peut-être, mais c'est un fait : il est en Grande-Bretagne l'un des rares (le seul ?) rockers français reconnus, par le public et par ses pairs, comme membre à part entière de "la famille". Alors, qu'on se le dise une fois pour toutes : Bob n'est pas une grande voix du rock français. Il est une grande voix du rock, un point c'est tout. Que ceux qui l'ignorent encore écoutent Howlin', le dernier album de Little Bob Blues Bastards.

Nous vous proposons de prolonger cet entretien en quelques clics, sur le site internet de Little Bob, sur sa page facebook ; en quelques images par la bande annonce du film de Laurent Jézéquel ; ou encore en réécoutant notre Nuit spéciale Le Havre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • Production : Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour

Chroniques

0H37
55 min

Les Nuits de France Culture

Grandes traversées, Archives - Elvis Presley, une histoire américaine : Les années Sun Records : 1953-1956 (1ère diffusion : 06/08/2013)
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......