LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Image extraite du film documentaire de Pierre Perrault "Pour la suite du monde" réalisé en 1962.

Pierre Perrault : "Ce n'est pas le cinéma qui m'intéresse, ce sont les hommes"

1h05
À retrouver dans l'émission

"L'Acadie l'Acadie ?!?", "Le Pays de la terre sans arbres" ou encore "La Bête lumineuse" : autant de films du documentariste québécois Pierre Perrault qui, en 1983, expliquait son travail au micro de Philippe Esnault.

Image extraite du film documentaire de Pierre Perrault "Pour la suite du monde" réalisé en 1962.
Image extraite du film documentaire de Pierre Perrault "Pour la suite du monde" réalisé en 1962. Crédits : site de l'Office National du Film du Canada

Né en 1927 à Montréal, disparu en 1999, Pierre Perrault est considéré comme l'un des pères de ce que l'on a appelé le "cinéma direct". 

Pierre Perrault est l'auteur d'une vingtaine de films réalisés entre les années 1960 et le début des années 1990, consacré aux habitants du Québec et de la Côte-Nord canadienne. Entré à l'Office National du Film canadien qui fut pionnier dans la mise au point des techniques qui permirent aux cinéastes du monde entier de filmer avec un dispositif léger, il y réalisa en 1963 son premier long métrage, Pour la suite du monde, pour lequel des habitants de l'Île-aux-Coudres, située sur l'estuaire du Saint Laurent, reconstituaient pour la caméra l'ancestrale pêche aux marsouins. 

En 1983, dans le cadre d'une série d'émissions proposées par Philippe Esnault, Pierre Perrault racontait son parcours, ses débuts à la radio, et sa pratique de cinéaste. Et d'évoquer entre autres : Le Règne du jour (1967), son deuxième long métrage, tourné à l'Île-aux-Coudres ; L'Acadie, l'Acadie ?!? (1971), film consacré à la mobilisation des étudiants de l'Université de Moncton pour la défense de la francophonie ; Le Pays de la terre sans arbres (1980), consacré à la place de la chasse dans la culture des Innus, peuple amérindien du Québec-Labrador ; ou encore le film qu'il venait alors de terminer, La Bête lumineuse, portrait d'un groupe d'amis citadins partis chasser l'orignal, mythique animal des forêts canadiennes. 

L'objet de mon travail n'est absolument pas de se survivre, mais de me donner des raisons de vivre dans le présent. C'est de l'amitié – et ça n'a pas besoin d'être immortel, c'est tout simplement avec ça qu'on vit au jour le jour. 

Présentation de Pierre Perrault sur le site de l’Office National du Film du Canada.

La trilogie de l’île aux Coudres, Editions Montparnasse.

  • Par Philippe Esnault 
  • Surprises de vues - Les vacances de Pierre Perrault (1ère diffusion : 15/08/1983)
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation Sonore de Radio France
  • Archive-Ina Radio France
Chroniques
1H31
34 min
Les Nuits de France Culture
Nathalie Sarraute : "Tropismes, c'était comme la première source, quelque chose est sorti dont je n'ai plus cessé de m'occuper"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......