LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Mariana Otero
Épisode 7 :

Cornelius Castoriadis : "La république telle qu’elle s'est développée jusqu'à aujourd'hui, que moi j’appelle l’oligarchie libérale, se meurt sans une participation des gens"

50 min
À retrouver dans l'émission

"Répliques" proposait en décembre 1986 un débat intitulé "Un nouveau mai 68 ?" entre Luc Ferry et Cornelius Castoriadis. Enregistré au lendemain du mouvement anti-loi Devaquet, il fut consacré à la double question de l'héritage de 1968 et à celle de la portée du mouvement étudiant.

Plusieurs centaines de milliers d'étudiants et lycéens manifestent le 04 décembre 1986 dans les rues de Paris contre le projet du ministre de l'Education Alain Devaquet sur la reforme des universités.
Plusieurs centaines de milliers d'étudiants et lycéens manifestent le 04 décembre 1986 dans les rues de Paris contre le projet du ministre de l'Education Alain Devaquet sur la reforme des universités. Crédits : Petrick KOVARIK - AFP

Le 12 novembre 1986, le Sénat adoptait le "projet de loi relatif aux libertés des Universités", porté par le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Alain Devaquet. La loi prévoyait de permettre une sélection des étudiants à l'entrée des Universités, et une autonomie accrue des établissements, permettant, de fait, leur mise en concurrence. 

Quelques jours plus tard, une large mobilisation lycéenne et étudiante s'organisait, qui déboucha notamment sur des manifestations rassemblant des centaines de milliers de personnes, dans toute la France. Le mouvement fut également marqué par la mort de Malik Oussekine, un étudiant de 22 ans battu à mort par des policiers le 6 décembre 1986. 

Le Ministre Devaquet présentait sa démission le jour même, et le projet de loi était définitivement retiré le surlendemain. Le 13 décembre 1986, Alain Finkielkraut avait invité deux philosophes pour débattre du sens à donner aux événements de mai 1968, à l'occasion d'un numéro de la revue Pouvoirs consacré à cette question. 

Le premier, Luc Ferry, futur Ministre de l'Education Nationale du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, avait publié l'année précédente avec Alain Renaut un livre intitulé La pensée 68, dans lequel il défendait l'idée paradoxale et polémique selon laquelle 68 fut un mouvement individualiste. 

Le second, Cornelius Castoriadis, fut le fondateur du groupe et de la revue révolutionnaire Socialisme ou Barbarie, l'une des grandes influences de mai 68. 

Le débat, prévu bien avant l'éclatement du mouvement anti-loi Devaquet, fut finalement consacré à ces deux questions aux recoupements nombreux : celle de l'héritage de 1968, et celle de la portée du mouvement étudiant. Le dialogue est d'autant plus riche à écouter aujourd'hui qu'il résonne de manière singulière avec le temps présent - par exemple, lorsque Cornélius Castoriadis expliquait en quoi la République parlementaire telle qu'on l'a vue se développer à l'époque moderne, c'est-à-dire sous la forme du leadership libéral, ne peut que se mourir sans une participation politique véritable des gens :

Je suis partisan d’une reprise des formes de la démocratie directe, évidemment dans les conditions de la vie moderne, ce qui veut dire qu’elle serait autre chose que par le passé. Mais il faut convenir, quand même au moins de ceci, démocratie directe ou pas, cette république là, telle qu’elle existe, que moi j’appelle l’oligarchie libérale, se meurt sans une participation des gens. Elle produit Monsieur Pasqua, elle produit Monsieur Reagan, elle produit la loi Savary.

  • Par Alain Finkielkraut 
  • Avec Cornélius Castoriadis et Luc Ferry
  • Répliques - Un nouveau mai 68 ? (1ère diffusion : 13/12/1986)
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation Sonore de Radio France
  • Archive-Ina Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......