LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aarshi Banerjee et Roman Kolinka dans Maya, de Mia Hansen-Løve
Épisode 3 :

Humbert Balsan, producteur : "Qu'un film marche ou pas, cela ne peut me mettre par terre car c'est déjà un miracle que de l'avoir fait"

39 min
À retrouver dans l'émission

Dans l'émission "Microfilms", Humbert Balsan racontait sa pratique, à la fois grave et enjouée, de son métier de producteur de cinéma (avec Youssef Chahine, Claire Denis, etc.). "Le métier d’un jeune producteur, Humbert Balsan", une émission diffusée pour la première fois le 25/10/1987.

Le producteur Humbert Balsan arrivant au palais des festivals de Cannes en 1997.
Le producteur Humbert Balsan arrivant au palais des festivals de Cannes en 1997. Crédits : Patrick HERTZOG - AFP

Son premier travail pour le cinéma, il l'exerça à l'âge de 19 ans, en incarnant le chevalier Gauvain dans le Lancelot du lac de Robert Bresson, dont il dit qu'il "a fait avancer le cinéma". Assistant du metteur en scène sur Le Diable probablement, sorti en 1977, il se lance ensuite dans la production. 

Figure de cette profession qu'il exerçait en indépendant, producteur de 65 films en 25 ans, Humbert Balsan œuvra pour faire exister les films de Youssef Chahine, de Yousri Nasrallah, Elia Suleiman, Philippe Faucon, Claire Denis ou encore Sandrine Veysset

Humbert Balsan s'est donné la mort en février 2005. En 1987, à 33 ans, il avait déjà produit entre autres Adieu Bonaparte et Le Sixième jour de Youssef Chahine, au micro de Serge Daney il parlait longuement de son métier :

La production il faut prendre cela au sérieux, la production cela va jusqu'à la mort, jusqu'au suicide. On a des exemples célèbres d'amis qui se sont perdus dans la production. Cela dit, je pense que la crise du cinéma a été un peu surestimée, ceux qui en parlent sont ceux qui ont été dans un grand confort et un grand luxe commercial. Ce n'est pas mon cas. Moi je suis dans un système de production qui est de faire des films auxquels je crois, le fait qu'un film marche ou qu'il ne marche pas me touche mais ne peut pas me mettre par terre car c'est déjà un miracle que de l'avoir fait. (...) Si un film ne marche pas en salle il y a d'autres possibilités de l'amortir. Le fait d'avoir un film qui ne marche pas est parfois plus dynamisant.

  • Par Serge Daney 
  • Réalisation : Pierrette Perrono
  • Microfilms - Le métier d’un jeune producteur, Humbert Balsan (1ère diffusion : 25/10/1987)
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
1H56
49 min
Les Nuits de France Culture
"La trilogie d’Apu" de Satyajit Ray
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......