LE DIRECT
Michelle Perrot, Honoris Causa, pendant son discours
Épisode 1 :

Michelle Perrot : "Je trouvais que les femmes avaient une éducation de deuxième zone, je voulais rompre avec tout cela"

38 min
À retrouver dans l'émission

2020 |"Le Chemin des femmes" chez Robert Laffont est le dernier ouvrage de l'historienne spécialiste des mouvements ouvriers et de l’histoire des femmes. Cette nuit, Michelle Perrot retrace son parcours avec la complicité des voix qui l’ont accompagnée.

L'historienne Michelle Perrot en 1988.
L'historienne Michelle Perrot en 1988. Crédits : Louis MONIER/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

"Je ne peux pas penser le temps sans les lieux… J’ai une géographie de ma vie" dit Michelle Perrot qui nous parle cette nuit du "Paris merveilleux" de son enfance. De même, elle évoque le lien fort qu’elle entretient avec Moncontour de Poitou dans la Vienne, village de son arrière-grand-père où, petite fille, elle passa l’essentiel de ses vacances. Elle garde le sentiment vivace "d’appartenir à cette campagne".  

Après l’enfance, Michelle Perrot revient sur sa formation universitaire avec l’historien Camille-Ernest Labrousse, elle travaille alors sur les ouvriers en grève. Puis, dans les années 50, elle enseigne au lycée à Caen. Une période heureuse qu’elle partage avec sa bande de copains parmi lesquels Jacques et Mona Ozouf. Une période de grand questionnement politique durant laquelle elle adhère au Parti communiste. Adhésion que les évènements en Hongrie et la guerre d’Algérie remettront en cause. 

Parmi les voix qu’elle a choisie de nous faire écouter cette nuit il y a celle de Michel Foucault, engagé dans le Groupe d’Information sur les Prisons alors qu’elle travaillait sur ce sujet : "Cela a été la rencontre des années 70, 75, 80. Sa pensée m’a beaucoup frappée".

Michelle Perrot avoue sans ambages : 

Quand j’ai commencé ma carrière et mes études, ce dont je rêvais c’était d’être comme les hommes. Je trouvais que les femmes avaient une éducation de deuxième zone… Je voulais rompre avec tout cela. Le monde des hommes, c’était mon ambition.

Si cela avait été possible, elle aurait aimé entendre les voix d’Olympe de Gouge, de George Sand ou de Catherine de Médicis mais elle se réjouit de nous faire entendre celles, plus contemporaines d’Annie Ernaux, de Françoise Héritier, d’Arlette Farge et ne cache pas son admiration pour leur travail, leur pensée. De même que pour l’œuvre de Jean Maitron et son Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français.  

  • Production : Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé 
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit rêvée de Michelle Perrot - Entretien 1/3 (1ère diffusion : 15/03/2020)

Chroniques

0H39
30 min

Les Nuits de France Culture

La Nuit rêvée de Michelle Perrot (2/9) : Michel Foucault : "Voilà qu’apparaît, à la période baroque, le thème de la folie, c'est la première fois que la folie vit d'une façon aussi libre"
Intervenants
  • historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......