LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tu seras un homme, mon fils
Épisode 3 :

William Pickles : "Selon moi, une assemblée européenne à cette heure ferait beaucoup plus de tort à l'idée de l'union européenne que toute autre idée"

19 min
À retrouver dans l'émission

Tribune de Paris : "L'Angleterre et la Fédération européenne". Dans cette émission de 1948 il était question des réserves, des oppositions, du refus qui émanaient de la Grande-Bretagne concernant une "fédération européenne". Un débat avec William Pickles, Claude Bourdet et Jean-Maurice Martin.

Drapeau européen brandi par un militant anti-Brexit lors d'un rassemblement à Swansea (Pays de Galles) pour un second référendum. 9 décembre 2018.
Drapeau européen brandi par un militant anti-Brexit lors d'un rassemblement à Swansea (Pays de Galles) pour un second référendum. 9 décembre 2018. Crédits : Isabelle Labeyrie - Radio France

"Il faut construire l’Europe et très vite !" Tel était le mot d'ordre en 1948.  Il y avait en Grande-Bretagne un enthousiasme certain pour la construction de cette "assemblée européenne" après la guerre. Mais de nombreuses oppositions se faisaient entendre également. Dans l'émission "Tribune de Paris" il était question des réserves, des oppositions, du refus même, qui émanaient de l'Angleterre, un mystère que l’émission voulait éclaircir.

Le fédéralisme est, au départ, l'interpénétration des forces vivantes des différentes nations européennes, interpénétration qui se réalise entre les forces économiques, sociales et culturelles, et qui se concrétise par des institutions précises [...] 

William Pickles, professeur de sciences économique à l'université de Londres, expliquait les deux tendances britanniques :

Il y a deux grandes tendances d'opposition, la première dit que nous sommes un pays à moitié socialiste (comme les pays scandinaves) avec le plein emploi, des nationalisations qui marchent, un esprit de civisme que nous cultivons, etc, que nous ne voulons pas délayer notre socialisme en y mettant l'eau continentale... [...] L'autre tendance est différente, elle pose la question 'faut-il commencer par une assemblée ou alors faire une unité par la pratique de tous les jours dans le domaine économique ?' Selon moi, une assemblée européenne à cette heure ferait beaucoup plus de tort à l'idée de l'union européenne que toute autre idée.

Avec William Pickles, professeur, Claude Bourdet, directeur du journal "Combat" et Jean-Maurice Martin, délégué général de la fédération, membre de l'union européenne des fédéralistes.

  • Par Emile Dana
  • Tribune de Paris - L'Angleterre et la Fédération européenne (1ère diffusion : 22/09/1948 Chaîne Nationale)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
1H55
59 min
Les Nuits de France Culture
Daniel-Henry Kahnweiler : "Ma rencontre avec Picasso"
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......