LE DIRECT
L'écrivain Valérie Manteau, Prix Renaudot 2018 pour "Le Sillon".

Valérie Manteau : "L’identité nationale, c’est la photo de ce que l’on est aujourd’hui"

38 min
À retrouver dans l'émission

2019 |Valérie Manteau, auteure du "Sillon", roman couronné par le prix Renaudot, nous parle de son amour pour Istanbul, sa ville refuge et de son admiration pour ses résistants et combattants de la paix. Mots d’amour à une ville qui nourrissent les pages de son dernier roman. Entretien 2/3.

L'écrivain Valérie Manteau, Prix Renaudot 2018 pour "Le Sillon".
L'écrivain Valérie Manteau, Prix Renaudot 2018 pour "Le Sillon". Crédits : Emmanuelle Marchadour - AFP

Valérie Manteau découvre Istanbul en 2012 :

Dès le premier jour, j’ai eu la certitude que j’aurais envie d’y revenir, d’y passer du temps, cette ville me fascinait complètement; je me suis vraiment demandée comment j’avais pu passer à côté de ça.

Elle ne cesse depuis d’y retourner. Après les attentats de Charlie Hebdo Istanbul est son refuge, comme une évidence, un lieu avec des gens qui comprenaient et réfléchissaient à la montée de l’intégrisme, la guerre, la démocratie, mieux que nous et depuis plus longtemps. 

J’ai le sentiment d’être au cœur d’une histoire qui ressemblait beaucoup à la mienne mais de n’en être plus le personnage principal, ni même secondaire.

A travers ses lectures, ses rencontres, elle y découvre l’histoire d’Hrant Dink, journaliste arménien et turc assassiné par des nationalistes, personnage qui tient une place centrale dans son roman Le Sillon.  Se sentant "très arménienne et très turque", elle admire les résistants qui combattent pour une Turquie multiple, Aslı Erdoğan, Selahattin Demirtas ou encore Pinar Selek, activiste en exil qu’elle a choisi de nous faire écouter ce soir. 

Pour "sortir du sillon du mythe national qui se fait toujours sur le dos de quelqu’un", elle nous fera aussi entendre Suzanne Citron. Parce que pour Valérie Manteau, "l’identité nationale, c’est la photo de ce que l’on est aujourd’hui". Elle aimerait que ce débat autour de l'identité nationale soit plus modeste, moins présent et plus inclusif.

  • Production : Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France

Chroniques

3H49
25 min

Les Nuits de France Culture

Pinar Selek : "Les témoignages sur le génocide arménien posent cette question : qu'est-ce qu'être arménien en Turquie ?"

Bibliographie

.

Le SillonValérie ManteauLe Tripode, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......