LE DIRECT
Image extraite de l'album "Italia" d'Emmanuel Guibert paru chez Dupuis.

Emmanuel Guibert et les témoins de la seconde guerre mondiale : "On ne doit pas se sentir détaché de l’obligation de recueillir ce que ces gens ont encore à nous dire"

31 min
À retrouver dans l'émission

2018 |Dans ce deuxième entretien pour sa Nuit rêvée, Emmanuel Guibert nous propose avec son choix d’archives radiophoniques de passer du plus grand sérieux au rire et de la grande Histoire aux souvenirs d’enfance.

Image extraite de l'album "Italia" d'Emmanuel Guibert paru chez Dupuis.
Image extraite de l'album "Italia" d'Emmanuel Guibert paru chez Dupuis. Crédits : Emmanuel Guibert, Aire Libre - Corbis

Pour ce deuxième entretien, Emmanuel Guibert explique pourquoi il a choisi de nous faire entendre le paysagiste Pascal Cribier, ami disparu dont il fut un temps le voisin en Normandie, un homme "qui marquait tous les gens qui l’ont rencontré". 

Vient aussi la voix de Michel Hollard, héros de la résistance à qui Emmanuel Guibert aimerait que l’on consacre une nuit entière "parce qu’on n’en sait jamais assez sur cet homme". Ardent admirateur de ce franc-tireur de courage, il estime qu’il faut lui faire une place dans notre mémoire nationale et que "son nom soit plus connu qu’il ne l’est". C’est l’occasion pour lui de souligner :

On ne doit pas se sentir détaché de l’obligation de recueillir et de faire passer ce que ces gens, les témoins de la seconde guerre mondiale, ont encore à nous dire. 

Travail qu’il a d’ailleurs accompli à merveille avec La guerre d’Alan qui retrace la vie d’Alan Cope dont nous entendrons la voix plus tard dans la nuit. 

Pour terminer sa Nuit, Emmanuel Guibert nous emmène sur des routes plus riantes, avec la voix de Louise de Vilmorin qui conte ses  souvenirs d’enfance et  surtout avec Francis Blanche, dans l’émission "Le parti d’en rire", une archive de 1949 :

Je trouve que c’est très efficace de se marrer à la radio, de se marrer en se laissant le temps de le faire - denrée rare aujourd'hui.

Quand on demande à Emmanuel Guibert pourquoi il a voulu nous faire entendre les talents de conteur de Jean Giono, il explique simplement que celui-ci a "étanché sa nostalgie de la Haute-Provence" qu’il a lui-même quittée à l’âge de neuf ans. 

Écouter le premier entretien, puis le dernier entretien d'Emmanuel Guibert.  

La guerre d’Alan (L’Association, 2000-2008) 

L’enfance d’Alan (L’Association, 2012) 

Martha et Alan (L’Association, 2016 ) 

Emmanuel Guibert et Marc Boutavant, Ariol, vol. 13 : le canard calé (BD Kids, 2018) 

Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre, Frédéric Lemercier, Le photographe (édition intégrale, Dupuis, 2010) 

Emmanuel Guibert, Monographie prématurée (Actes Sud / Editions de l’an 2, 2006) 

  • Production : Mathilde Wagman
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France

Chroniques

4H09
20 min

Les Nuits de France Culture

Jean Giono sur la légende de la mère Bijou : "une femme qui me remplissait toujours d’admiration"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......