LE DIRECT
Enrico Macias

La Nuit rêvée d'Enrico Macias par Albane Penaranda - Entretien 1/3

40 min
À retrouver dans l'émission

2016 |En 1962 c'était le temps des yéyés et les téléspectateurs de "Cinq colonnes" à la une découvraient Gaston Ghrenassia, un jeune homme en exil chassé par le cyclone. Il chantait "Adieu mon pays" et, sans rien concéder à l'air de ces années-là, il allait très vite faire son chemin dans la chanson.

Enrico Macias
Enrico Macias Crédits : Albane Penaranda - Radio France

La "Nuit rêvée" d'Enrico Macias raconte l'histoire et les passions d'un grand chanteur populaire, aimé des gens du Nord et de ceux du Sud, connu et reconnu bien au-delà de nos frontières. On y retrouve deux de ses idoles : Django Reinhardt et Charles Aznavour. Avec son ami Just Fontaine, c'est son amour du football qu'il nous rappelle, après nous avoir fait visiter l'Olympia, où il chanta pour la première fois en 1964. Dans cette nuit on entend la voix d'un homme qui a marqué sa vie : Anouar El Sadate.

D'Enrico Macias on connaît les blessures ; son sourire généreux, ses bras grands ouverts aux autres, ses chansons fraternelles et ensoleillées en ont souvent caché la profondeur. Dans son livre, paru en octobre 2015, L'Envers du ciel bleu, il levait le voile sur les douleurs d'une existence marquée par l'histoire et sur les inquiétudes que lui inspirent notre présent. La "Nuit rêvée" d'Enrico Macias, comme son ciel bleu, a elle aussi son envers. Elle s'ouvre sur le monde disparu des Juifs de Constantine. Ils ont dû quitter cette terre qui était la leur depuis toujours et témoignent de ce qu'y fut leur vie au quotidien. Comme en un triste écho, ouvert avec ceux de l'Algérie d'hier, c'est avec les Juifs de Sarcelles aujourd'hui, que se referme son programme. Eux témoignent d'un quotidien devenu tragiquement invivable dans la France de 2015.

Même si aujourd'hui elle se fait souvent grave, on retrouve intacte la simplicité timide du jeune homme de 1962 dans la voix d'Enrico Macias. Elle a le même accent chaleureux. Elle vibre toujours de l'amour du pays natal, de la musique et de la vie. Cette voix porte encore une espérance que rien, ni personne, n'a pu atteindre.

  • Production : Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane MBéchour.
  • 1ère diffusion : 06/03/2016

Chroniques

0H40
1h30

Les Nuits de France Culture

La matinée des autres - Les Juifs de Constantine
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......