LE DIRECT
Ernest Pignon-Ernest
Épisode 5 :

Louis Sclavis : "J'ai pris comme fil rouge les collages d’Ernest Pignon-Ernest à Naples pour composer Napoli's Walls"

17 min
À retrouver dans l'émission

2002 |Au printemps 2002, dans l'émission "Carnet de notes", Yvan Amar recevait Louis Sclavis qui lui présentait Napoli's Walls, en évoquant Naples et l'inspiration qu'avait été pour lui l'œuvre picturale de Ernest Pignon-Ernest sur les murs de cette ville.

Le saxophoniste Louis Sclavis se produit le 14 octobre 2003 à Nancy, avec Daniel Humair, Michel Portal et Henri Texier, dans le cadre du festival Nancy Jazz Pulsations.
Le saxophoniste Louis Sclavis se produit le 14 octobre 2003 à Nancy, avec Daniel Humair, Michel Portal et Henri Texier, dans le cadre du festival Nancy Jazz Pulsations. Crédits : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP - AFP

Le clarinettiste, saxophoniste et compositeur prolifique Louis Sclavis jouait sur scène, en 2002, ses nouvelles compositions rassemblées sous le titre Napoli's Walls, "Les Murs de Naples". Des morceaux que l'on devait retrouver, l'année suivante, réunis dans un album sous ce même titre. 

Au printemps 2002, dans l'émission "Carnet de notes", Yvan Amar recevait Louis Sclavis qui lui présentait _Napoli's Wall_s, en évoquant Naples et l'inspiration qu'avait été pour lui l'œuvre picturale de Ernest Pignon-Ernest sur les murs de cette ville. 

Ernest Pignon-Ernest travaille sur les murs, il fait de très beaux dessins assez réalistes sur papier, en noir et blanc. Son travail consiste à coller ses dessins en extérieur. La finalité de son travail n'est pas le dessin lui-même, mais ce dessin mis en relation avec l'endroit où il l'a collé. Par exemple, il a collé des 'Rimbaud' sur la route entre Charleville-Mezières et Paris. (...) Il a fait un travail pendant des années à Naples. Je n’illustre pas son travail mais je l'ai pris comme fil rouge, comme appui émotionnel et dynamique. Je suis parti de cette idée, sans vouloir faire du folklore, j'ai appelé cela les murs de Naples, Napoli's Walls. 

Louis Sclavis parlait également de ses compositions pour le cinéma, en particulier de la musique qu'il avait signée pour un film que l'on venait de restaurer : Dans la nuit, un long métrage muet de 1929, le seul que réalisa le comédien Charles Vanel. 

  • Par Yvan Amar
  • Réalisation Hélène Daude
  • Carnet de notes - Jazz à l'affût avec Louis Sclavis (1ère diffusion : 08/05/2002)
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation Sonore de Radio France
  • Archive-Ina Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......