LE DIRECT
Le dessinateur Piem devant une de ses caricatures sur le plateau de l'émission "La lorgnette" en 1977

Piem : "Pouvoir avoir à portée de main ses regrets, sa tristesse et ses passions, c'est quand même un luxe"

1h54
À retrouver dans l'émission

Connu pour être le dessinateur satirique du "Petit Rapporteur", Piem est mort à l'âge de 97 ans. Le crayon de cet amoureux de la pirouette humoristique avait pour espoir que l'homme garde ou retrouve un tant soit peu de valeur fraternelle. Il était en 1999 entouré de ses amis, pour son bon plaisir.

Le dessinateur Piem devant une de ses caricatures sur le plateau de l'émission "La lorgnette" en 1977
Le dessinateur Piem devant une de ses caricatures sur le plateau de l'émission "La lorgnette" en 1977 Crédits : JEAN PIERRE LETEUIL / INA - AFP

Né à Saint-Étienne en 1923, le dessinateur humoristique qui croquait avec malice l’actualité dans l’émission des années 1970 Le Petit rapporteur est décédé jeudi 12 novembre 2020, jour de son 97e anniversaire. Diplômé de l’École nationale des Beaux-Arts, il aimait à décliner en riant son nom d’artiste de la façon suivante : "Prodigieux, Irrésistible, Extraordinaire, Modeste". En 1999, il était l'invité de France Culture pour son Bon Plaisir.

Journaliste, affichiste, dessinateur, Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon se définissait dans les années 70 "dessinateur humaniste". La télévision l'avait rendu célèbre grâce aux émissions Tac au tac, Le Petit rapporteur et La Lorgnette sur Antenne 2. Comme ici, le 16 novembre 1975, lorsqu'il faisait le bonheur des téléspectateur en "vantant les mérites" du beaujolais nouveau :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un artiste apprécié des téléspectateurs qui aime le jeu, la fête, le dessin. "C'est un redoutable pédagogue déguisé en témoin satirique", disait de lui François Mitterrand. Pour son Bon plaisir en 1999 sur nos ondes, il était entouré entre autres de Raymond Devos, Hubert Reeves, Elisabeth de Montvallon, Huguette Bouchardeau, José Giovanni, François Cavanna et... de la ville de Saint-Etienne.

C'est en homme heureux que Piem converse avec ses amis. Être entouré, pour un après-midi à France Culture avec ses proches ou à Saint-Etienne, "une ville simple, sans prétention stupide, une ville courageuse qui défend la culture", avec des inconnus lors de la fête du livre, lui permettait de chasser ses idées sombres. 

Il me semble que la grande maladie de notre époque, c'est un peu pompeux ce que je dis là, c'est la solitude, expliquait-il. Alors quand vous vous retrouvez dans une famille, quand vous vous trouvez dans un dans un groupe, vous perdez l'angoisse de la solitude. Les cauchemars, cette impression redoutable que personne ne vous aime s'estompent.

"Lorsque un dessin ou un sketch est réussi, la poésie est offerte"

"Vous êtes des poètes !" assure quelque fois le public sous le charme de Piem et de Raymond Devos. Pour l'artiste franco-belge, il n'en est rien. "Nous ne sommes pas des poètes, nous sommes des amuseurs, assure Raymond Devos. Tout ce que l'on fait, c'est pour déclencher le rire, c'est pour divertir les gens, dans le sens large du mot. Mais quand c'est réussi, il y a cette espèce de vibration qui est une vibration poétique. C'est justement ça qui est intéressant, ce qu'il se passe entre les mots ou entre les formes. Les dessins, c'est pareil. Lorsque un dessin ou un sketch, quel qu'il soit, est réussi, la poésie est offerte. C'est comme un cadeau. C'est pour ça qu'on peut la trouver partout, même dans le rire, même dans le comique."

Dessinateur de presse et caricaturiste notamment pour Le Figaro, Piem a publié une quarantaine de livres. Touche à tout dans le domaine du dessin, il était toujours respectueux de son sujet, comme de son public. "Si il y a une charge systématique, il n'y a plus de poésie, juste de l'efficacité" explique-t-il. Pour autant, Hubert Reeves précise qu'il faut, que ce soit en science ou dans le dessin de presse, toujours avoir le sens de l'humour mais aussi mettre une "dose d'insolence". 

Il faut éviter une insolence dévastatrice, mais une certaine insolence vis-à-vis du "grand maître" est nécessaire. C'est extrêmement important, cela remet les choses à leur place et sur ce plan, le dessin humoristique est très important.                
Hubert Reeves

"Pouvoir avoir à portée de main ses regrets, sa tristesse et ses passions, c'est quand même un luxe"

Jacques Martin et le dessinateur Piem, sur le plateau de l'émission "La lorgnette" en 1977
Jacques Martin et le dessinateur Piem, sur le plateau de l'émission "La lorgnette" en 1977 Crédits : Jean Pierre Leteuil / Ina - AFP

Piem relate une blague qui lui avait faite Jacques Martin lors de l'émission du Petit rapporteur :

Jacques Martin avait fait de moi près des vues aériennes des châteaux de Touraine. À cette occasion, il avait dit que j'étais le châtelain de Montvallon. Voilà. Et comme tout ce qui se voit, et tout ce qui est exagéré est crédible, les gens ont cru que j'étais propriétaire du château de Chambord. Mais tout cela est faux. 

Pour autant, Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon habitait bel et bien près de Tours, mais dans un manoir, une belle maison aux dimensions modestes, qui a vu grandir ses enfants.

On a eu des moutons, des lapins et des chevaux. Ma famille nombreuse pouvait évoluer, grandir dans un bel équilibre entre nature et éducation. Maintenant que les enfants ont grandi, maintenant certains sont partis, même si on les a enterré à deux pas d'ici. Il y a une certaine nostalgie. La nostalgie est un luxe. Pouvoir avoir à portée de main ses regrets, sa tristesse et ses passions, c'est quand même un luxe. 

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......